Mais qui est l'actrice qu'Amazon veut forcer à donner son âge ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Mais qui est l'actrice qu'Amazon veut forcer à donner son âge ?
©

Vieille peau

Mais qui est l'actrice qu'Amazon veut forcer à donner son âge ?

Un procès est en cours aux Etats-Unis, et l'actrice y est désignée comme Jane Doe, l'équivalent de Martine Dupont.

Drôle de procès aux Etats-Unis. Une actrice anonyme a attaqué Amazon en justice, arguant que le portail, par l’intermédiaire de sa base de données IMDB, a ruiné sa carrière en publiant son âge réel, 40 ans.

Elle est désignée comme Jane Doe, l’équivalent de Martine Dupont. Selon elle, elle semble bien trop jeune pour jouer le rôle d’une femme de son âge. Hollywood discriminerait tellement les femmes au-dessus de 30 ans qu’elle ne parviendrait plus à trouver du travail.

Un juge fédéral a cependant statué en soulignant qu’elle devait révéler son vrai nom, et son âge réel, afin de poursuivre le procès.

Mais ce dilemme est apparemment classique à Hollywood : donner son âge réel, et travailler moins, ou le cacher dans l’espoir de prolonger sa carrière, mais courir le risque d’être traité de menteur. Sandra Bullock, par exemple, a régulièrement changé sa date de naissance sur wikipédia, oscillant entre 1964 et 1967.

Jane Doe se décrit comme vivant au Texas et ayant adopté un nom « américanisé » car son véritable patronyme, asiatique, était trop difficile à prononcer pour les occidentaux. Amazon et IDMB se seraient sans permission servis des informations de sa carte de crédit, utilisée pour s’inscrire sur la base de données, pour obtenir son âge, qu’elle n’avait pas précisé. IMDB répond que son âge réel était déjà disponible sur le web, et avait refusé de le retirer lorsque l’actrice l’a demandé.

Le procès est d'importance pour Amazon, car s'il le perdait, cela ouvrirait le droit à tous les acteurs de ne pas révéler leur âge sur la base de données.

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !