Accusations de harcèlement et violences sexuelles contre Taha Bouhafs, La France Insoumise lance une enquête interne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bouhafs
Bouhafs
©000_1P725U Joël Saget

Témoignages

Accusations de harcèlement et violences sexuelles contre Taha Bouhafs, La France Insoumise lance une enquête interne

Après avoir été candidat aux législatives, le journaliste militant s'était retiré

Après la convention d’investiture de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) samedi soir en vue des législatives, La France insoumise a saisi son comité contre les violences sexistes et sexuelles afin d'ouvrir une enquête au sujet de Taha Bouhafs, selon BFMTV.

Toujours selon BFMTV, au moins trois personnes auraient témoigné contre lui, l’accusant de harcèlement sexuel et de violences sexuelles. Pour le moment, ce sont uniquement des témoignages en interne. Les personnes en question n’ont pas formellement déposé plainte.

Interrogé par Mediapart mercredi, Bouhafs, a confirmé être l'objet d'une accusation : « J’étais déjà à bout, le signalement a été la dernière goutte qui m’a conduit à me retirer, explique-t-il. Cela fait partie des calomnies évoquées dans mon communiqué. » 

Militante féministe, Caroline De Haas rapporte à Mediapart avoir reçu, de son côté, début mai « deux témoignages différents, de personnes qui ne se connaissent pas ». « Ces témoignages m’ont paru suffisamment sérieux et inquiétants pour prévenir LFI », explique celle qui soutient l’Union populaire pour les législatives. Elle en aurait informé le 2 mai une cadre du mouvement. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !