Accord nucléaire : l'Iran, la Russie et l'UE rejettent le projet Trump - Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Accord nucléaire : l'Iran, la Russie et l'UE rejettent le projet Trump - Macron
©ATTA KENARE / AFP

Niet

Accord nucléaire : l'Iran, la Russie et l'UE rejettent le projet Trump - Macron

Le projet défendu par les présidents français et américains est vivement contesté.

Sitôt annoncé, déjà décrié. Mardi, lors d’une conférence de presse commune, Emmanuel Macron et Donald Trump ont affirmé leur volonté de "travailler sur un nouvel accord avec l’Iran", concernant le programme nucléaire de la République islamique. Mais ce mercredi, le président iranien en personne, Hassan Rohani, a balayé l'idée. Sans nommer le président français et son homologue américain, il a lancé lors d'un discours : "Ensemble, avec le chef d'un pays européen, ils disent : 'Nous voulons décider pour un accord conclu à sept'. Pour quoi faire ? De quel droit ? ".

Par ailleurs, l'Union européenne aussi a affiché son scepticisme, par la voix de Federica Mogherini. "Il y a un accord qui existe, il fonctionne, il doit être préservé", a indiqué la haute-représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité. De son côté, la Russie a affirmé que l'accord actuel est "sans alternative".

Quant au Royaume-Uni, un porte-parole de Theresa May a estimé que "l'accord nucléaire est le fruit de treize années de diplomatie infatigable et il fonctionne", tout en reconnaissant "qu'il y a des choses que l'accord ne couvre pas mais que nous devons aborder, y compris les missiles balistiques, ce qui se passe quand l'accord expire et l'activité régionale déstabilisatrice de l'Iran".

Lu sur RFI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !