A Strasbourg, Emmanuel Macron rend hommage à Helmut Kohl | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
A Strasbourg, Emmanuel Macron rend hommage à Helmut Kohl
©

Cérémonies

A Strasbourg, Emmanuel Macron rend hommage à Helmut Kohl

Le président français a salué en Helmut Kohl "un ami de la France".

Emmanuel Macron était présent ce samedi au Parlement européen, à Strasbourg, à l'occasion de l'hommage solennel rendu à l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl, décédé le 16 juin à l'âge de 87 ans.

Il a d'abord signé le livre de condoléances, écrivant : "Helmut Kohl fut un artisan de l'Allemagne unie, un bâtisseur de l'Europe, un ami de la France. En lui rendant hommage en ce lieu symbolique de notre Union, nous disons notre espérance dans l'avenir de l'Europe."

Il a ensuite pris la parole devant l'hémicycle, rappelant "les leçons d'Helmut Kohl à la France et à tous les européens" : "A ceux qui prétendent aujourd’hui que les institutions et les traités européens sont de vaines constructions technocratiques, je veux dire ici, devant Helmut Kohl : c’est parce que vous en avez retiré l’amitié, c’est parce que vous avez laissé mourir la flamme" A eux seuls, "le pragmatisme, le sens du réel, l’habileté politique sont formidablement utiles, mais ils ne construisent rien. Ce sont les idéaux, éclairés par l’amitié et l’épaisseur d’une vie, qui donnent corps aux projets, les font durer", a-t-il dit. "C'est à cela qu'avec Angela Merkel je souhaite redonner un sens, une densité. L'histoire, un jour, aura aussi à nous juger. Elle pèsera les concessions que nous aurons fait aux calculs de court termes, aux égoïsmes nationaux."

Citant Kohl lui-même, en allemand, il a ajouté : "Nous n’avons aucune raison de nous résigner, nous avons beaucoup plus de raisons d’être d’un réalisme optimiste" ("Wir haben heute überhaupt keinen Anlass zur Resignation. Wir haben viel mehr Grund zu realistischem Optimismus").

"Helmut Kohl fut pour la France un interlocuteur privilégié, un allié essentiel, un bâtisseur infatigable, mais il fut plus que cela, il fut un ami", a-t-il conclu.

Lu dans 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !