A Nice, des policiers municipaux gardent des écoles primaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
A Nice, des policiers municipaux gardent des écoles primaires
©Reuters

Un flic à la maternelle

A Nice, des policiers municipaux gardent des écoles primaires

Ce test, qui débute ce lundi, doit se poursuivre jusqu'à la fin de l'année scolaire.

La mesure fait office de test et le bilan sera établi à la fin de l'année scolaire. Depuis ce lundi, trois écoles primaires de Nice, une en centre-ville, une dans les quartiers ouest et une sur les collines, sont gardées par des policiers municipaux non-armés. D'après Marianne, les missions des gardiens de la paix ont été définies conjointement par l’inspecteur d’académie et la municipalité. Ces missions sont : temps de ronde matinale, contrôle des différents points d’accès, vérification et entretien des dispositifs de sécurité de l’école.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, s'était dit favorable à l'expérimentation en janvier dernier, à condition que les policiers soient non-armés. "Cela permet de tester des choses à petite échelle et de voir ce que cela donne" avait-il indiqué.

Pour Christian Estrosi, qui assure que la sélection des agents a fait l'objet d'un soin minutieux, cette mesure répond à un "besoin" de sécurisation de ces établissements. De son côté, la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) y voit une mesure "purement idéologique et absurdement coûteuse".

Lu sur Marianne

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !