57% des Français trouvent la surveillance généralisée des échanges sur Internet "justifiée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
57% des Français trouvent la surveillance généralisée des échanges sur Internet "justifiée"
©

Ecoute

57% des Français trouvent la surveillance généralisée des échanges sur Internet "justifiée"

64% des personnes interrogées pensent que leurs messages sont "enregistrés et stockés" lorsqu'elles téléphonent avec un portable.

Le résultat est surprenant. D'après le baromètre Orange/Terrafemina diffusé mardi en exclusivité par l'AFP, 57% des Français trouvent la surveillance généralisée des échanges sur Internet "justifiée". Même s'ils reconnaissent que cela nuit "gravement" aux libertés individuelles (70%), ils sont donc pour et cela à des fins de lutte contre les organisations criminelles (59%).

Par ailleurs, 64% des personnes interrogées pensent que leurs messages sont "enregistrés et stockés" lorsqu'elles téléphonent avec un portable. Ils sont aussi 74% à penser la même chose s'agissant des SMS envoyés. Concernant les mails, ils sont 80% à estimer qu'il y a un stockage quasi systématiques de leurs envois. 81% estiment que les informations qu'ils transmettent sont "généralement transmises à des entreprises commerciales privées autres que celle par laquelle ils ont fait un achat". 57% croient que ces infos sont transmises à "des organismes de surveillance".

Enfin, 48% des sondés pensent ainsi que "les innovations technologiques empêchent désormais la confidentialité des échanges sur Internet". 


L'institut Polling Vox a interrogé en ligne 1 017 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas, les 22 et 23 janvier.

Lu sur Terrafemina.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !