57% des Français pensent que le mouvement du 12 septembre est justifié | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
57% des Français pensent que le mouvement du 12 septembre est justifié
©Reuters

Manifestation

57% des Français pensent que le mouvement du 12 septembre est justifié

57% des Français pensent que l'appel syndical à manifester et à la grève du 12 septembre est "justifié" Un appel lancé à l'initiative de la CGT en réaction à la réforme du Code du travail sur lequel le syndicat n'est pas revenu après la rencontre entre les syndicats et le Premier ministre le 31 août dernier.

Selon un sondage Ifop/Fiducial pour Sud Radio, 57% des Français pensent que l'appel syndical à la manifestation et à la grève du 12 septembre en réaction au projet de réforme du Code du travail est "justifié". 23% trouvant l'appel "tout à fait justifié" et 34% "plutôt justifié" contre 27% le trouvant "plutôt pas justifié" et 16 % "pas du tout justifié".

Un appel à la manifestation dont la date avait été décidé par la CGT, rejointe peu après par Sud. Jean-Luc Mélenchon, lui, a appelé à une autre manifestation le 23 septembre.

Dans le détail, c'est évidemment chez les partisans de La France insoumise que le soutien est le plus fort. Pour 92% d'entre eux, la manifestation est justifiée. Viennent ensuite les partisans du Front National avec 73% des sondés, 63% pour les Français proches du Parti Socialiste , 38% pour ceux proches des Républicains et enfin, sans surprise, seulement 19% de ceux proches de La République En Marche.

Toujours selon ce sondage pour Sud Radio, le nombre de Français favorables au mouvement social est légèrement inférieur à celui pour la loi El Khomri en 2016 qui enregistrait 65% de soutiens le 20 mai 2016.

Lu sur Sud Radio

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !