Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Positionnement

56% des Français se déclarent de "droite"

Le clivage droite-gauche est loin d'être aboli chez les électeurs, selon un sondage Ifop pour l'Humanité.

Disparu, le clivage droite-gauche ? Pas chez les Français, selon le baromètre annuel Ifop publié dans l'Humanité. Il montre que 56% des Français se disent de droite, contre 44% qui se disent de gauche. En outre, 67 % des sondés qui se positionnent à gauche se disent "fiers de se revendiquer de gauche", un score en hausse de 9 points par rapport à l’année dernière. 

"Cette enquête est la première depuis la séquence électorale terrible de 2017, marquée par les défaites de la gauche et la fin de la bipolarisation de la vie politique. Elle montre que l’identité de gauche existe toujours, bien enracinée dans l’opinion, en dépit du brouillage idéologique qui a accompagné l’élection d’Emmanuel Macron", souligne Frédéric Dabi, directeur adjoint de l’Ifop. 

La ligne de clivage existe toujours sur de nombreux "marqueurs significatifs" : par exemple, 46 % des électeurs de gauche considèrent que l'immigration "rapporte plus à la France qu’elle ne lui coûte", contre 18 % pour la droite.

Autre enseignement du sondage, sur les idées jugées très négativement par la gauche, l’austérité arrive en tête, devant le capitalisme et la finance. Chez les électeurs de droite, c'est le communisme qui arrive en tête (50 %), devant le socialisme (31 %), les grèves et les mouvements sociaux (27 %).

Lu dans L'Humanité
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.