52 % des radars ne sont pas situés sur des routes dangereuses | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
52 % des radars ne sont pas situés sur des routes dangereuses
©

Souriez vous n'êtes pas flashés

52 % des radars ne sont pas situés sur des routes dangereuses

Dans son dernier numéro, le magazine automobile Auto Plus publie une enquête sur l’utilité des radars et fait ce constat édifiant.

Voilàa une révélation qui tombe mal à la veille des départs en vacances et au moment où le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour la sécurité routière.. Dans son dernier numéro, le magazine automobile Auto Plus publie une enquête sur l’utilité des radars et fait un constat édifiant : 52% d’entre eux ne sont pas placés sur des routes dangereuses. "Les radars de vitesse ont été installés en priorité sur des sites accidentogènes". Mais, selon Auto-Plus, certains radars semblent être posés et situés dans des sites qui ne sont pas particulièrement dangereux, sans fort taux d’accidents. Au contraire, ce sont les endroits jugés fructueux pour les caisses de l’Etat qui sont retenus.

Pour bien faire comprendre ce constat, le magazine prend un exemple concret. À Aytré, en Charente-Maritime, sur la nationale 137, un radar a été posé à un emplacement où aucun accident corporel n'a été répertorié pendant l'année 2012. "À quelques kilomètres de là, en revanche, trois accidents corporels ont été signalés sur un périmètre réduit, donc un véritable point noir de la sécurité routière, et là, pas de radar", raconte le journaliste.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !