3e Conférence environnementale : François Hollande ouvre les débats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
3e Conférence environnementale : François Hollande ouvre les débats
©

C'est parti

3e Conférence environnementale : François Hollande ouvre les débats

Lors de cette rencontre, les participants vont formuler 159 propositions d'importance variable, attendant l'arbitrage final du gouvernement.

Ségolène Royal a insisté : "il s'agit d'un rendez-vous important, qu'il faut absolument rendre positif. Il est nécessaire qu'il y ait des avancées significatives". La 3e Conférence environnementale se tient à partir de ce jeudi à Paris. Un an avant la tenue à Paris de la conférence visant un accord mondial sur le climat, elle sera suivie avec beaucoup d'attention. Syndicats, patronat, ONG, élus et ministres seront présents pour deux journées complètes consacrées à l'environnement. Objectif : fixer la feuille de route écologique du gouvernement pour 2015. 

François Hollande fera pour débuter son bilan à mi-mandat en matière d'écologie et évoquera la transition énergétique et ses moyens. "Les participants auront un rôle à jouer, la parole ne sera pas seulement donnée aux ministres" a prévenu la ministre de l'Ecologie. "Cette année, nous espérons que la parole de la société civile sera plus écoutée que d'habitude" a indiqué en écho Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement (FNE). 

Les problèmes liés à la construction du barrage de Sivens ainsi que l'écotaxe devraient aussi être des sujets abordés. Lors de cette rencontre, les participants vont formuler 159 propositions d'importance variable, attendant l'arbitrage final du gouvernement. Sur les transports : encourager le covoiturage ou stimuler l'innovation vont constituer des points de réflexion. Sur la santé et l'environnement : une "campagne d'information grand public sur les impacts connus" des pesticides. Il sera aussi question d'envisager la généralisation de la vente des médicaments à l'unité, sur la base d'un rapport remis au Parlement au plus tard en 2017, afin d'en réduire les résidus dans la nature. Sur les nanomatériaux, "l'évaluation de leurs dangers sera poursuivie". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !