2017 : Pierre Laurent choisit Jean-Luc Mélenchon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
2017 : Pierre Laurent choisit Jean-Luc Mélenchon
©Reuters/Charles Platiau

A gauche

2017 : Pierre Laurent choisit Jean-Luc Mélenchon

Le parti doit encore décider s'il soutient le tribun de la "France insoumise" ou s'il présente sa propre candidature.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, va proposer à la conférence nationale du Parti de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle de 2017. Cet organe réunit la direction du parti, les parlementaires et les représentants des fédérations. Celui-ci aura à choisir entre soutenir le député européen ou lancer une candidature propre au PCF. La décision devra ensuite être validée par les quelque 50 000 adhérents à jour de cotisation du Parti. 

Pierre Laurent se déclare défavorable à l'option de la candidature du PCF, et précise que les adhérents du parti seraient également en faveur d'un soutien à une candidature de Jean-Luc Mélenchon. 

A une époque, le parti avait critiqué la décision du tribun de gauche de se lancer seul dans la campagne dès février, et avait joué avec l'idée d'un accord avec Arnaud Montebourg. Cependant, il a fallu se rendre aux réalités politiques. Le leader de gauche, qui avait reçu 11% des suffrages en 2012, se porte très bien dans les sondages. De plus, de nombreux cadres et élus de la nébuleuse de la "gauche de la gauche" sont partisans d'une candidature unique de ce camp, dans lequel Jean-Luc Mélenchon semble en effet le mieux placé.

Toutefois, tout n'est pas joué. Dans l'éventualité d'une victoire d'Arnaud Montebourg à la primaire du PS, le PCF, qui a toujours bénéficié d'accords électoraux avec le PS, pourrait revenir sur son choix. De plus, Pierre Laurent a précisé que même s'il soutenait Jean-Luc Mélenchon, le PCF garderait toute son "autonomie d'initiative et de parole". 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !