2017 : Hollande serait absent du second tour, la droite l'emporterait face au FN | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
2017 : Hollande serait absent du second tour, la droite l'emporterait face au FN
©Reuters

Mal engagé

2017 : Hollande serait absent du second tour, la droite l'emporterait face au FN

Selon un sondage TSN Sofres-OnePoint pour LCI, le Figaro et RTL, le président ne passerait pas le premier tour dans tous les scénarios prévus pour 2017.

Regain de popularité pour François Hollande ? Ce n'est pas vraiment ce que semble montrer ce nouveau sondage TSN Sofres-OnePoint pour LCI, le Figaro et RTL dans l'optique des prochaines présidentielles. Si le président ferait un score honorable (entre 19 et 22% selon les scénarios), il souffrirait du bon score de Jean-Luc Mélenchon (10,5 à 12%) qui le priverait de second tour, que le candidat de la droite soit Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé et que François Bayrou se présente, ou non, en l'absence du maire de Bordeaux. Dans tous les cas, c'est Marine Le Pen qui arriverait en tête, sauf si Alain Juppé se présente.

Dans le premier scénario, la président du Front national prendrait la première place avec 26% des voix, devant Nicolas Sarkozy (24%), François Hollande (19%), François Bayrou (10,5%) et Jean-Luc Mélenchon (10,5%). Dans le second, elle arriverait en tête avec 27,5% des voix, devant Nicolas Sarkozy (26%) et François Hollande (22%), en l'absence de François Bayrou. Le troisième scénario donne Alain Juppé vainqueur du premier round avec 31% des intentions de vote devant Marine Le Pen (28%), François Hollande (20%) et Jean-Luc Mélenchon (11%).

Pour le second tour, pas de gauche et une droite donnée gagnante, à tous les coups. Face à Nicolas Sarkozy, l'ex-chef d'Etat l'emporterait avec 64% des votes contre 36%, pour Marine Le Pen. Face à Alain Juppé, elle devrait se contenter de 30% des voix contre 70% pour l'ancien Premier ministre.

 Enquête réalisée en ligne sur un échantillon de 1000 personnes selon la méthode des quotas, du 14 au 15 décembre 2015.

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !