1er mai : le FN demande aux soutiens de Jean-Marie Le Pen de démissionner | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
1er mai : le FN demande aux soutiens de Jean-Marie Le Pen de démissionner
©Reuters

Fracture

1er mai : le FN demande aux soutiens de Jean-Marie Le Pen de démissionner

Marie-Christine Arnautu et Bruno Gollnisch étaient présents lors du rassemblement organisé par Jean-Marie Le Pen pour le 1er mai, en marge de celui du FN.

Le bureau politique du Front national a voté ce lundi une motion demandant à Marie-Christine Arnautu et Bruno Gollnisch de démissionner du bureau exécutif et du bureau politique du parti. Tous deux étaient présents lors du rassemblement organisé par Jean-Marie Le Pen pour le 1er mai, en marge de celui du FN.

"Une motion a été adoptée par le bureau politique (qui compte 42 membres) pour demander leur démission, avec 3 votes contre et 4 abstentions", a indiqué un dirigeant du parti, cité par Europe 1. Dans un communiqué publié ce lundi, le bureau politique "constate le caractère inacceptable de la participation de membres du Conseil d'administration du Front National à une manifestation politique réunissant un grand nombre d'organisations et de personnalités violemment hostiles au Front National". "Gollnisch a dit qu'il allait prendre quelques jours pour réfléchir. Arnautu a priori ne veut pas (démissionner). Pour l'instant, personne n'a démissionné", indique un autre dirigeant du FN, cité par Europe 1.

Marie-Christine Arnautu est vice-présidente du Front national, en charge des "affaires internes" depuis 2014, et donc membre du bureau exécutif. Elle est aussi membre du bureau politique du parti, organe décisionnaire du FN, tout comme Bruno Gollnisch, ancien numéro deux du parti. 

>>>> À lire aussi : Front national : Jean-Marie Le Pen évoque l'élimination de sa fille au premier tour de la présidentielle

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !