14 Juillet : 300 manifestants interpellés pour avoir tenté un "coup d'Etat" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
14 Juillet : 300 manifestants interpellés pour avoir tenté un "coup d'Etat"
©

Hors d'état de nuire

14 Juillet : 300 manifestants interpellés pour avoir tenté un "coup d'Etat"

Adeptes des thèses complotistes, ils espéraient obtenir l'appui de l'armée qui défilait sur les Champs-Élysées.

L'affaire est à peine croyable. Pendant le défilé du 14 juillets, au moins 300 personnes manifestaient  dans plusieurs endroits de la capitale avec l'ambition folle de provoquer un coup d'Etat. Rassemblés sous le nom de "Mouvement du 14 juillet," ils ont été pour la plupart arrêtés par la police avant d'avoir pu tenter quoi que ce soit, puisque leur manifestation n'était pas déclarée. L'ordre de rassemblement a été lancé sur internet pour se rejoindre place de la Concorde.

Comme le rapporte le Figaro, les intentions du groupe sont aussi troubles que variées. "Ses militants veulent interdire les vaccins, prônent la médecine alternative, accusent de trahison ceux qui se sont soumis à l'Europe, dénoncent «la fausse dette des banquiers» utilisée pour «oppresser» le peuple «économiquement» ou encore condamnent les Américains qui «dilapident notre patrimoine ancestral, nos grandes entreprises, nos aéroports, etc»" affirme le quotidien.

Et ils ne cachent pas leur intention de faire une "révolution" en prenant de force les bâtiments "stratégiques" de la France comme l'Assemblée nationale ou l'Elysée.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !