13 membres du mouvement d'ultradroite Recolonisation en garde à vue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Justice
Justice
©BERTRAND GUAY / AFP

Police

13 membres du mouvement d'ultradroite Recolonisation en garde à vue

Les interpellations ont eu lieu dans toute la France à l'initiative d'un juge de Marseille

Treize membres du mouvement d’ultradroite nommé « Recolonisation » ont été interpellés par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, hier, mardi 23 novembre indique Le Point.

Les arrestations se sont déroulées « dans toute la France » à la suite de la commission rogatoire d’un juge d’instruction de Marseille.

Les douze hommes et une femme « âgés de 21 à 52 ans », ont été placés en garde à vue, a précisé le parquet de Marseille dans un communiqué.

« Les membres de ce groupement, dont le membre fondateur demeurant à Marseille, sont suspectés d’avoir accès à des armes et de représenter une menace à l’ordre public par leur participation ou leur projet de participation à des actions violentes ».

Selon le parquet de Marseille, Recolonisation rassemble 110 membres, dont des militaires ou anciens militaires, répartis sur l’ensemble du territoire, « échangeant et se rassemblant autour d’une idéologie identitaire, raciste et violente, notamment véhiculée à travers les réseaux sociaux ».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !