"Voter Macron, un acte difficile mais un choix évident" affirme Benoît Hamon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Voter Macron, un acte difficile mais un choix évident" affirme Benoît Hamon
©Reuters

Persuasion

"Voter Macron, un acte difficile mais un choix évident" affirme Benoît Hamon

L'ex-candidat socialiste a publié une tribune dans le Monde.

"Dimanche prochain, je voterai contre l’extrême droite au moyen du bulletin portant le nom d’Emmanuel Macron." Après sa cuisante défaite, l'ancien candidat socialiste revient dans le Monde avec une tribune pour inciter les indécis à choisir Emmanuel Macron. "Je sais que beaucoup d’entre vous, en particulier à gauche, sont plongés dans un doute sincère, auquel s’ajoute une colère légitime" explique-t-il. "Dans cette période troublée, mon devoir est de parler clair : on ne peut pas renvoyer dos à dos une force qui s’inscrit dans la démocratie et une force qui la conteste".

Et d'attaquer Marine Le Pen. "Vous connaissez son projet. C’est la désagrégation de la nation au profit d’un pouvoir autoritaire qui nous dressera les uns contre les autres selon nos croyances, nos origines, notre couleur de peau ou notre orientation sexuelle. C’est la destruction de l’Europe et la fin, comme toujours avec l’extrême droite, de l’indépendance nationale au profit de puissances étrangères comme celle de M. Poutine."

"Si nous ne voulons plus vivre sous la fatalité annoncée d’un nouveau 21 avril, il nous incombe d’être plus exigeants avec nous-mêmes, de repenser la délibération démocratique, le service de l’intérêt général, la participation de chacun aux décisions qui engagent l’avenir de tous."

"Mais, avant cela, je vous conjure de ne pas offrir votre colère au Front national, ni en votant pour lui évidemment ni même en lui donnant votre indifférence. Etre de gauche, c’est s’indigner, c’est souvent dire non, mais c’est aussi s’engager."

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !