"Sens commun", le nouveau parti créé par des jeunes opposants au mariage pour tous, qui se rapproche de l'UMP | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
"Sens commun", le nouveau parti créé par des jeunes opposants au mariage pour tous, qui se rapproche de l'UMP
©

Collé serré

"Sens commun", le nouveau parti créé par des jeunes opposants au mariage pour tous, qui se rapproche de l'UMP

Dans une enquête publiée ce jeudi, Europe 1.fr explique comment les membres de la Manif pour tous ont noué des liens avec Jean-François Copé et les siens.

Les figures de la Manif pour tous s'orientent vers une nouvelle carrière politique - du moins certaines. En effet, selon une enquête d'Europe 1.fr, des jeunes opposant au mariage pour tous ont créé un mouvement appelé "Sens commun" qui développerait des liens avec l'UMP. S'ils se défendent d'avoir été récupérés par le parti de Jean-François Copé, ils ne nient pas les liens naissants entre les deux formations. D'ailleurs, ils tiendront meeting le jeudi 19 décembre dans les locaux de l'UMP. Un signe fort.

Le site de la radio a interrogé plusieurs membres de "Sens commun" dont Madeleine Bazin de Jessey, porte-parole de l'association et cofondatrice du mouvement des Veilleurs. Pour elle, ce rapprochement est logique car ils étaient "politiquement orphelins" et ils souhaitaient transformer "leur engagement sociétal en engagement politique".

Les cinq fondateurs de "Sens commun", Sébastien Pillard, ancien responsable de la Manif pour tous dans le grand Ouest, Madeleine Bazin de Jessey, Arnaud Boutheon, ancien directeur de cabinet de Frigide Barjot, Marie-Fatima Hutin et Faraj Benoît Camurat, vont donc de plus en plus s'investir aux côtés des membres du parti de l'opposition : ils pourraient même prochainement rencontrer Nicolas Sarkozy. En attendant, ils devraient s'investir dans les prochaines élections municipales. 

Pour autant, ils n'ont pas lâché leur ambition première... "Nous voulons que la loi restaure le mariage comme union d’un homme et d’une femme", ont-ils écrit sur la charte de leur site Internet, une volonté que tous les élus au sein de l'UMP ne partagent pas. Qu'importe : "Sens commun" compte déjà quelques fans à l'UMP comme Laurent Wauquiez et Hervé Mariton.

Lu sur Europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !