"Pathétique", "manque d'honneur" et" leçons de morales" : le clash très médiatique entre BHL et Dupond-Moretti | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
"Pathétique", "manque d'honneur" et" leçons de morales" : le clash très médiatique entre BHL et Dupond-Moretti
©Reuters

Grosse ambiance

"Pathétique", "manque d'honneur" et" leçons de morales" : le clash très médiatique entre BHL et Dupond-Moretti

Bernard-Henri Lévy a publié une tribune dans laquelle il critique l'attitude de l'avocat lors du procès Merah. La réponse d'Éric Dupond-Moretti a fusé...

Le rôle d’Eric Dupond-Moretti  dans le récent procès d'Abdelkader Merah continue de faire couler beaucoup d’encre. Dans une tribune notamment publiée dansLe Point,  Bernard-Henri-Levy a vivement reproché des  propos "obscènes" et un "manque d'honneur" à l'avocat. "On a droit à un absurde numéro de donqui­chot­tisme où le plai­deur s’in­vente des moulins" a jugé le philosophe. "N’est pas "avocat dostoïevs­kien" qui veut. Et il y avait quelque chose de pathé­tique dans cette atti­tude victi­maire et narcis­sique, dans cette façon de nous dire que le seul suppli­cié du procès, pour Dupond-Moretti, c’était Dupond-Moretti lui-même".

Pas vraiment du goût du bouillant avocat. " C'est l'injure qui vous tient lieu d'argument", a-t-il répliqué dans une lettre, envoyée à "BHL", et rendue publique sur Twitter. "Il est presque doux de recevoir des leçons de morale de celui qui, dans tous les domaines, se veut, depuis de trop longues années, l’arbitre des élégances".

>>> À lire aussi : Bernard-Henri Levy : mais pourquoi tant d’animosité ? 

Avant de poursuivre : "Mes 'effets d'épitoge' ne valent sans doute pas vos 'effets chemise Charvet' toujours ouvertes et toujours parfaitement blanches même sous les bombes des théâtres des opérations où vous jouez votre rôle. Sur le fond, vous démon­trez que vous ne connaissez rien aux droits de la défense". Et d’asséner encore : "Le 3 mai 1936, Magritte a écrit au critique Dupierroux qu’il n’était qu’“une vieille pompe à merde”, je n’ai, hélas ni le talent ni l’audace de Magritte".

Lu sur 20 minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !