"Pas question de supprimer la dette grecque" assure Jean-Claude Juncker | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
"Pas question de supprimer la dette grecque" assure Jean-Claude Juncker
©

Ardoise

"Pas question de supprimer la dette grecque" assure Jean-Claude Juncker

Dans un entretien au Figaro, le président de la commission européenne rejette l'hypothèse d'une suppression de la dette grecque, après l'arrivée au pouvoir du parti anti-austérité Syriza.

"Il n'est pas question de supprimer la dette grecque. Les autres pays de la zone euro ne l'accepteront pas." C'est ce qu'a affirmé Jean-Claude Juncker, président de la commission européenne, au Figaro comme le révèle le quotidien sur son site Internet ce mercredi 28 janvier.

Quelques jours après la victoire historique du parti de la gauche radicale Syriza en Grèce, qui veut mettre fin aux mesures d'austérité imposées au pays par ses créanciers, l'hypothèse d'un effacement de la dette grecque s'éloigne.

« Le point de départ, ce sont les règles fixées d'un commun accord, entre la Grèce et l'UE » a dit le président de l'exécutif européen au Figaro, sans fermer la porte à la possibilité d'une renégociation de la dette de la Grèce. "Des arrangements sont possibles, mais ils n'altéreront pas fondamentalement ce qui est en place", a-t-il précisé.

La Bourse d'Athènes a plongé de 9,24% ce soir à sa clôture, selon Le Point, après les premières déclarations du nouveau premier ministre grec Alexis Tsipras. Ce dernier a réaffirmé sa volonté de renégocier la dette grecque -qui atteint 175% du PIB- ainsi que les mesures d'austérités imposées à son pays par la Troika.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !