"Madame le président" : Julien Aubert dépose un recours en justice | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Julien Aubert, député du Vaucluse
Julien Aubert, député du Vaucluse
©Wikipédia commons

De la suite dans les idées

"Madame le président" : Julien Aubert dépose un recours en justice

Sanctionné en octobre à l'Assemblée nationale, le député demande l'annulation de la décision. Un quart de son indemnité soit 1 348 euros lui avait été "prélevé".

Julien Aubert continue "son combat". En octobre dernier, le député du Vaucluse avait été sanctionné pour avoir appelé Sandrine Mazetier "Madame le président" à plusieurs reprises lors d'une séance parlementaire. Malgré une pétition de députés de droite, le bureau de l'Assemblée nationale l'avait privé d’un quart de son indemnité parlementaire, soit 1378 euros, et ce, pour un mois.

3 mois après, le député UMP ne désarme pas et a annoncé avoir déposé, il y a dix jours, un recours devant le tribunal administratif de Paris. Il souhaite l'annulation de la décision. Julien Aubert a indiqué que des "milliers de citoyens l’ont encouragé à contester cette sanction" ainsi qu'une pétition qui a rassemblée "36.000 signatures" selon lui. 

Pour lui, il est nécessaire "de faire respecter le droit inaliénable de tout représentant de la Nation à s’exprimer comme il le désire, a fortiori lorsqu’il le fait correctement et poliment, sans devoir se plier au diktat d’une majorité politique du moment ou d’un soi-disant féminisme, qui est en réalité le masque d’une idéologie".

 

lu sur Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !