"LesPatriotes.net" : le Front national lance son réseau social en catimini | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
"LesPatriotes.net" : le Front national lance son réseau social en catimini
©

En douceur

"LesPatriotes.net" : le Front national lance son réseau social en catimini

Cette plateforme a été mise en ligne en toute discrétion le 8 mai.

Un tweet de Marion Maréchal-Le Pen et puis c'est tout. "LesPatriotes.net", le nouveau réseau social du Front national a été lancé le 8 mai dans le plus grand silence. Pas de publicité tapageuse de Marine Le Pen dans les médias, pas de sortie de Florian Philippot et encore moins de communiqué officiel. La plate-forme visant à "dédiaboliser" le parti et à séduire des personnes en dehors de son électorat naturel, est née en catimini.

Le vice-président du FN a d'ailleurs indiqué au site que le réseau social "en est encore à ses balbutiements". Malgré tout, l'objectif a été distinctement défini : "avec ce site, on ne touche pas seulement des militants du parti" dit Philippot. Sur cette plate-forme, les thématiques préférées du FN sont évidemment abordées : insécurité, immigration et Europe, les élections approchant. "Ce réseau social vise à donner des outils aux militants et à leur permettre de partager des informations, des vidéos ou des articles" explique encore le candidat du Grand Est aux européennes du 25 mai. 

Agir sur la toile sans trop effrayer, telle est la stratégie du FN. Mais comme le démontre le Huffington Post, il n'y a pas de doute sur l'implication des réseaux du parti dans la création de ce site car il a été conçu par Riwal, agence de communication de Frédéric Chantillon, ex-président du GUD et proche de Marine Le Pen.

 

Lu sur Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !