"La France n’est plus ce qu’elle était, et Paris non plus" dénonce Donald Trump dans Valeurs actuelles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump dans Valeurs Actuelles
Donald Trump dans Valeurs Actuelles
©

Toujours choc

"La France n’est plus ce qu’elle était, et Paris non plus" dénonce Donald Trump dans Valeurs actuelles

Pour sa première interview à un média européen, le candidat républicain est revenu sur les attentats du 13 novembre dernier.

"Vous pensez vraiment que, s’il y avait eu dans l’assistance quelques personnes armées et entraînées, cela se serait passé de la même façon ? Je ne le crois pas. Ils auraient tué les terroristes." Pour sa première grande interview à un journal européen, Donald Trump a choisi le magazine français Valeurs actuelles.  

Dans un article réservé aux abonnés, le candidat américain aux primaires républicaines est notamment revenu sur les attentats ayant endeuillé Paris le 13 novembre dernier. Il estime que le port d’une aerme à feu relève "du bon sens. Je possède en permanence une arme sur moi", confirme-t-il. "Je peux vous dire que si j’avais été au Bataclan ou dans un des cafés, j’aurais tiré. Je serais mort peut-être, mais j’aurais dégainé."

L’ancien magnat de l’immobilier a également donné son avis sur la France, un pays qui a beaucoup changé selon lui. "Malheureusement, la France n’est plus ce qu’elle était, et Paris non plus", estime Donald Trump.  "Il y a des quartiers dont on a l’impression qu’ils sont devenus hors la loi, qu’ils sont, comme certains de vos essayistes l’ont écrit, des territoires perdus de la République.  Des amis français me disent qu’ils ont parfois le sentiment de n’être plus vraiment chez eux quand ils se promènent çà et là dans leur pays". Avant de conclure: "Vous allez au-devant de véritables révolutions".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !