"Je vais réformer jusqu'au bout de mon mandat", assure Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"L'aspiration à plus de démocratie, plus de participation, plus d'expression citoyenne est un fait particulièrement positif", estime le président à propos du mouvement "Nuit Debout".
"L'aspiration à plus de démocratie, plus de participation, plus d'expression citoyenne est un fait particulièrement positif", estime le président à propos du mouvement "Nuit Debout".
©Reuters / Pool New

Objectif

"Je vais réformer jusqu'au bout de mon mandat", assure Hollande

Dans une interview accordée à l'Echo Républicain, le chef de l'Etat évoque notamment "la loi sur la transparence pour lutter davantage contre la fraude et l’évasion fiscale".

Moins d'une semaine après son intervention télévisée sur France 2 dans l’émission "Dialogues citoyens", le président de la République a accordé un entretien à L’Écho Républicain mercredi 20 avril, pour évoquer successivement la politique intérieure, la loi travail, ou encore la question de l'Europe.

"La France va mieux (…) L'objectif n'est pas de tresser des lauriers au gouvernement, car le mérite en revient aux Français", répète François Hollande, avant d'ajouter : "Je vais réformer jusqu'au bout de mandat".

Quant à l'ampleur du mouvement de protestation "Nuit Debout", et à propos du mouvement politique créé par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, le chef de l'Etat estime que "l'aspiration à plus de démocratie, plus de participation, plus d'expression citoyenne (est) un fait particulièrement positif".

Interrogé sur la prochaine réforme de son quinquennat, François Hollande répond : "La loi sur la transparence pour lutter davantage contre la fraude et l’évasion fiscale. La loi Égalité-Citoyenneté pour améliorer la vie de nos quartiers, de nos écoles mais aussi pour promouvoir toutes les formes d’engagement, service civique, réserve citoyenne. Nous allons aussi renforcer la formation des jeunes et des adultes, avec le soutien des Régions, car c’est une condition pour permettre à des hommes de revenir dans l’emploi". 

>>>> À lire aussi : Les "vrais gens" contre l'establishment : le pari risqué mais sensé de François Hollande et du PS pour tenter de redresser la barre avant la présidentielle de 2017

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !