"Je suis un homme bien ancré dans le réel" assure Jean-François Copé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Je suis un homme bien ancré dans le réel" assure Jean-François Copé
©Reuters

Méthode Coué

"Je suis un homme bien ancré dans le réel" assure Jean-François Copé

Après avoir séché sur le prix du pain au chocolat, le député-maire de Meaux estime dans le Parisien qu'il n'avait pas de leçon de morale à recevoir.

La pilule a du mal à passer pour Jean-François Copé. Longuement invité sur Europe 1, lundi matin, il a eu le malheur d'établir un nouveau prix pour le pain au chocolat, évalué selon lui à dix ou quinze centimes. Résultat, le reste de l'interview s'est envolé. "Il me semblait que l'actualité aujourd'hui, c'était le démantèlement de la 'jungle' de Calais plutôt que ce drôle de buzz" peste-il dans le Figaro jugeant cette affaire "assez pathétique."

Et n'allez pas dire que le député-maire de Meaux est déconnecté des Français. "Je ne connais pas le prix d'un pain au chocolat mais j'assume" souligne-t-il, cette fois dans Le Parisien. "Mais je n'ai pas de leçon de morale à recevoir, je suis un homme bien ancré dans le réel et élu depuis vingt ans à Meaux." Cette affaire n'est pas sans rappeler les errements de Christian Estrosi sur le prix du timbre et ceux de Nathalie Nathalie Kosciusko-Morizet sur le ticket de métro.

Lu sur Le Lab

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !