"J'aimerais bien que certains rompent avec l'ivresse des petites phrases" : quand Xavier Bertrand tacle Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"J'aimerais bien que certains rompent avec l'ivresse des petites phrases" : quand Xavier Bertrand tacle Nicolas Sarkozy
©Capture d'écran/Youtube

Banderille

"J'aimerais bien que certains rompent avec l'ivresse des petites phrases" : quand Xavier Bertrand tacle Nicolas Sarkozy

Le nouveau président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a défendu sur Europe 1 sa main tendue aux socialistes.

Un Xavier Bertrand offensif. Le tout nouveau président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a défendu sa récente main tendue aux socialistes et au gouvernement, une posture qui ne plait pas forcément dans sa famille politique. "On va refuser de serrer la main du président de la République?" a-t-il interrogé sur Europe 1 ce lundi matin. "Est-ce que je vais refuser d'aller voir le ministre de l'Intérieur si nous avons la possibilité, ensemble, de trouver des solutions à la situation dramatique de Calais?"

Celui qui a réussi à battre Marine Le Pen dans cette région l'affirme : il est "prêt à travailler avec tout le monde" au nom de "l'intérêt général". "Ce n'est pas parce que je suis allé voir Bernard Cazeneuve qu'en sortant je suis devenu socialiste ou que lui est devenu gaulliste, bon sang!", a-t-il lancé. "Il n'y a que dans les salons parisiens qu'on s'étonne qu'on travaille avec l'Etat même quand il n'est pas de votre couleur politique. Heureusement que tout le monde ne pense pas cela. Heureusement que les Français font preuve de beaucoup plus de bon sens."

Et il a également adressé une petite pique à Nicolas Sarkozy, comme le rapporte Le Figaro. Ce dernier aurait lâché après les régionales, en parlant de Xavier Bertrand et de Christian Estrosi : "Il faut attendre qu'ils dessoûlent. Ça prendra deux mois". 

"J'aimerais bien que certains rompent avec l'ivresse des petites phrases", a vivement réagi Xavier Bertrand." Parce que ces petites phrases, elles ne servent vraiment à rien dans le débat politique. Et il y a quand même beaucoup plus important à faire quand on voit les difficultés de nos concitoyens". Le président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a précisé ne pas avoir eu de contact avec l'ancien chef de l'Etat depuis les régionales.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !