"J’ai été dans une situation semblable à celle de Macron, voici les leçons que j’en ai tirées" : Tony Blair interpelle le nouveau président français dans une tribune | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"J’ai été dans une situation semblable à celle de Macron, voici les leçons que j’en ai tirées" : Tony Blair interpelle le nouveau président français dans une tribune
©Reuters

Conseils d'outre-Manche

"J’ai été dans une situation semblable à celle de Macron, voici les leçons que j’en ai tirées" : Tony Blair interpelle le nouveau président français dans une tribune

"Quand on arrive au pouvoir dans les circonstances dans lesquelles Emmanuel Macron y est arrivé, on a le sentiment que tout est possible" a analysé l'ancien Premier ministre britannique.

Parole d’un ancien responsable à un nouveau. Dans une tribune publiée dans Le Monde, Tony Blair a salué "l’exploit" d’Emmanuel Macron, qui a remporté l'élection présidentielle française "grâce à une grande clarté idéologique, en dépassant les vieux paradigmes de gauche et de droite et en s’inscrivant résolument contre le nouveau populisme qui déferle sur les pays occidentaux".

L’ancien Premier ministre britannique a profité de son texte pour donner des conseils au jeune chef de l’Etat français. "Quand on arrive au pouvoir dans les circonstances dans lesquelles Emmanuel Macron y est arrivé, on a le sentiment que tout est possible. M'étant moi-même retrouvé dans une situation semblable, voici les leçons que j'en ai tirées". Et de lister : "Le plus important est de ne jamais perdre la force que nous ont donnée ceux qui nous ont portés au pouvoir" et "la méthodologie de la réforme est importante". Il invite Emmanuel Macron à "déterminer ce qui va vraiment faire bouger les choses. J’ai passé mon premier mandat à mener des réformes dont l’ampleur ne s’est pas suffisamment traduite dans le discours. Pourtant, on peut y perdre une bonne partie de son capital politique. J’en ai tiré comme leçon qu’il faut se centrer sur les choses réellement importantes"

Tony Blair juge que "l’un des traits les plus curieux de la vie politique des pays occidentaux aujourd’hui est l’inadéquation entre les problèmes auxquels nous sommes confrontés et les solutions que proposent les grands partis politiques". Et d'abprder le projet européen. "Enfin, il y a l’Europe. Elle doit être réformée" lance-t-il également, estimant qu’il faut "donner aux aux citoyens européens le sentiment que l’on entend leurs angoisses à propos de l’Europe et que l’on y répond".

Optimiste, l’ancien locataire du 10 Downing Street, conclut : "Beaucoup repose sur la présidence d’Emmanuel Macron. La politique du XXIe siècle doit ressembler à son époque et se projeter dans l’avenir. Assurément, pour le nouveau président, le plus dur commence. Mais le cap est bon".
 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !