"Fuck the EU" : quand une diplomate américaine insulte l'Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
"Fuck the EU" : quand une diplomate américaine insulte l'Europe
©

Propos polémiques

"Fuck the EU" : quand une diplomate américaine insulte l'Europe

Victoria Nuland, la secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe, a tenu au téléphone des propos embarrassants envers l'Europe à propos de la crise en Ukraine.

C'est un dérapage verbal qui pourrait avoir des conséquences diplomatiques de grande ampleur et ce, d'autant plus que depuis le scandale des écoutes de la NSA, les Etats-Unis ne sont pas forcément en odeur de sainteté en Europe. Et ce ne sont pas les récents propos polémiques de Victoria Nuland, la secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe, qui vont faire évoluer la situation.

En effet selon une bande-son mise en ligne sur YouTube ce jeudi 6 février et relayée par The Daily Beast, celle-ci s'emporte à propos de la crise ukrainienne et déclare "Fuck the EU !" : "Que l'UE [Union européenne] aille se faire foutre !"

La diplomate, dont la voix est très clairement identifiable, s'entretient avec un homme qui est certainement l'ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine, Geoffrey Pyatt. La discussion, qui semble avoir été enregistrée à l'insu des protagonistes et a été très largement relayée sur Twitter, n'est pas datée. Sur la bande-son, on entend la secrétaire d'Etat adjointe plaider pour que les Nations unies soient impliquées dans la recherche d'une solution à la crise ukrainienne. "Ce serait bien je pense de contribuer à rassembler, et d'amener l'ONU à contribuer à ce rassemblement et puis tu sais, que l'UE aille se faire foutre ! ", affirme Victoria Nuland. Ce à quoi l'ambassadeur Pyatt répond : "Absolument. Et je pense que nous devons faire quelque chose pour maintenir cette cohésion, parce que tu peux être sûre que si cela ne prend pas, les Russes s'activeront en coulisse pour le torpiller".


Par ailleurs, selon elle, Vitali Klitschko, l'ancien boxeur qui dirige le parti libéral ukrainien Oudar, ne devrait pas entrer au gouvernement. "Je ne pense pas que Klitschko devrait aller dans le gouvernement. Je ne pense pas que cela soit nécessaire. Je ne pense pas que cela soit une bonne idée", explique en substance Victoria Nuland à son interlocuteur.

Elle a depuis présenté jeudi ses excuses auprès de l'Union Européenne. Mais, lors d'une conférence de presse vendredi à Kiev, elle s'est refusée à tout commentaire, soulignant qu'il s'agissait d'une "conversation diplomatique privée" enregistrée de façon "impressionnante". L'Union européenne a refusé de commenter "des fuites de conversations téléphoniques supposées " même si ce vendredi, par le biais de sa porte-parole la chancelière allemande Angela Merkel a déploré des "propos absolument inacceptables".

Lu sur The Daily Beast

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !