"Fasciste", "montgolfière gonflée à l'hélium médiatique"... : les réactions politiques au départ de Florian Philippot | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Fasciste", "montgolfière gonflée à l'hélium médiatique"... : les réactions politiques au départ de Florian Philippot
©Reuters

A chaud

"Fasciste", "montgolfière gonflée à l'hélium médiatique"... : les réactions politiques au départ de Florian Philippot

Louis Alliot a ironisé sur le crash "d'une montgolfière gonflée à l'hélium médiatique".

Sur la tangente, il a préféré claquer la porte. Après s'être vu supprimer ses délégations de vice-président par Marine Le Pen, Florian Philippot a annoncé ce jeudi matin sa démission du FN. Et les réactions se sont vite enchainées. Au sein du parti frontiste d’abord. Invité de franceinfo, Nicolas Bay, secrétaire générale du FN, a estimé que  "Florian Philippot avait toute sa place au Front national, mais il devait accepter le débat". Et d'ajouter : "Il ne pouvait pas faire, en toutes circonstances et sur tous les plateaux télévisés, la communication de son association, qui avait tout d'un micro-parti politique, au lieu de faire la communication du Front national".

Sur Twitter, Sophie Montel, fidèle de l’eurodéputé, a annoncé qu'elle prenait aussi la décision de quitter le FN. D'autres proches de Florian Philippot ont également annoncé leur départ. Dans un registre bien différent, Louis Alliot, autre cadre du parti, a sorti la sulfateuse de l’ironie pour commenter le départ de son ancien rival. "Fait divers dans le Paf : Gonflée à l'hélium médiatique, une montgolfière se crashe !".

Robert Ménard a également profité des réseaux sociaux pour exprimer son soulagèrent : "Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne" a annoncé le maire de Béziers, proche du FN. Sur RTL, Jean-Luc Mélenchon a, de son côté, balayé l’idée d’accueillir l’ex-bras droit du FN dans ses rangs. "Florian Philippot est un fasciste, on en a rien à faire" a-t-il lancé.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !