Coronavirus : L’Inserm alerte sur un déconfinement sans stratégie de sortie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
 Coronavirus : L’Inserm alerte sur un déconfinement sans stratégie de sortie
©LUCAS BARIOULET / AFP

Santé

Coronavirus : L’Inserm alerte sur un déconfinement sans stratégie de sortie

Une étude de l’Inserm met en garde contre une levée prématurée du confinement qui « submergerait le système de santé »

Selon une étude réalisée par l’Inserm le 12 avril sur l'impact du confinement en Ile-de-France, la fin de la « distanciation sociale » serait prévue pour le mois de mai, voire de juin. L’étude révèle que lever le confinement sans avoir mis au point une « stratégie de sortie entraînerait une deuxième vague d'épidémie qui submergerait le système de santé », relève le Figaro. 

 
Une recherche intensive des porteurs du virus, le placement en isolement des personnes contaminées et la mise en place de tests permettraient, selon les chercheurs, de relâcher un peu les mesures de confinement, en place depuis le 17 mars. 
 
Parmi les premiers assouplissements possibles, les chercheurs évoquent un « retour au travail d'un plus grand nombre de salariés et un redémarrage progressif de certaines activités tout en maintenant dans ce premier temps les écoles fermées et les personnes âgées confinées », relaye le Figaro. 
 
« Le confinement va durer longtemps car on ne peut pas vivre normalement avec cette épidémie. Le fait d’attendre encore pour le lever a l’avantage de garder un nombre de cas abaissé et allège la charge pour le système hospitalier », explique Vittoria Colizza, chercheuse italienne à la tête d'une unité Inserm spécialisée dans la modélisation des épidémies, au journal Le Monde. « Il donne aussi du temps pour augmenter la capacité de dépistage, notamment avec des tests rapides mais une préparation logistique est indispensable en termes humains et organisationnels. Ce n’est pas qu’une question de quantité de tests », poursuit-elle. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !