"Closer" est un "espace de liberté", estime Jean-Luc Mélenchon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Closer" est un "espace de liberté", estime Jean-Luc Mélenchon
©

Rebelle

"Closer" est un "espace de liberté", estime Jean-Luc Mélenchon

"Il y a actuellement ce qu'on appelle la tyrannie de l'intimité. Et c'est d'abord une déroute idéologique pour nous, hommes politiques" a déclaré l'eurodéputé du Front de Gauche dans "Closer".

Dans un entretien à paraître vendredi 19 décembre dans Closer, Jean-Luc Mélenchon affirme qu'il considère l'hebdomadaire comme un "espace de liberté", dont la rédaction a récemment publié les clichés de Florian Philippot et de se compagnon, et ceux de François Hollande et Julie Gayet.

"Moi, ce qui m'intéresse ici (dans Closer), c'est le grand nombre, qui a des goûts simples, qui ne se prend pas trop au sérieux. Les prétentieux, les arrogants vont nous faire le coup du dégoût... Ils ne s'occuperont pas de ce que j'ai pu dire, mais du lieu où je l'ai dit" prévoit Jean-Luc Mélenchon.

"Je suis un rebelle. Je ne suis pas une sorte de Manuel Valls en plus âgé. Face à ce robot qui construit un mur de phrases toutes faites dans les médias officiels, je dois tout le temps trouver des failles dans le mur par lesquelles passer le message. A cet instant, vous êtes pour moi un espace de liberté" a-t-il poursuivi.

"Il y a actuellement ce qu'on appelle la tyrannie de l'intimité. Et c'est d'abord une déroute idéologique pour nous, hommes politiques. Vous nous infligez un supplice horrible: la transparence. Tout le monde a besoin d'un jardin secret, de sa part d'ombre. Alors que personne ne peut être parfait..." a également estimé Jean-Luc Mélenchon. 

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !