116e sur 142 : le (très) mauvais classement de la France en matière de complexité administrative | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
116e sur 142 : le (très) mauvais classement de la France en matière de complexité administrative
©

Happy Hour Atlantico

116e sur 142 : le (très) mauvais classement de la France en matière de complexité administrative

Chaque soir de la semaine avant de quitter le bureau, les 3 chiffres du jour pour briller en société... ou à la machine à café.

 Timetosignoff.fr

Timetosignoff.fr

Timetosignoff.fr, c'est l'email qui tous les soirs résume l'actualité du jour et en deux minutes fait de vous la personne la mieux informée de votre entourage.

Voir la bio »

A propos de Google dont le Président Eric Schmidt était invité hier soir à L’Elysée, Zenith Optimedia annonce aujourd’hui que le moteur de recherche capte à lui tout seul presque la moitié (44%) des investissements publicitaires se faisant sur le web dans le monde (dont le total se monte à 73 Mds de dollars en 2011).

A propos des banques européennes que la BCE s'annonce aujourd’hui prête à aider à se refinancer (alors que l’Institution se refuse à intervenir davantage sur le marché des dettes d’Etats), l'Autorité bancaire européenne revoit à la hausse son estimation de leurs besoins de refinancement le portant à 114,7 milliards d'euros.

A propos des Assises de La Simplification qui se tenaient aujourd’hui et où Frédéric Lefebvre a annoncé 65 mesures d'allégement des obligations administratives pesant sur les PME, selon le World Competitiveness Report 2011-2012, la France se situe au 116e rang sur 142 en termes de complexité administrative et le coup de cette lourdeur représenterait 3 à 4% du PIB.

 

A lire sur Timetosignoff.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !