Youtube stars : qui veut gagner des millions à grands coups de vidéos maison ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Norman, le YouTuber.
Norman, le YouTuber.
©You tube

Sucess stories

Youtube stars : qui veut gagner des millions à grands coups de vidéos maison ?

lls s'appellent Felix Kjelberg, Lucas Hauchard, Norman Thavaud ou Cyprien Iov, ils jouent aux jeux-vidéos ou font des sketchs, ont la vingtaine, la tête de Monsieur Tout-le-Monde mais gagnent des millions de plus. Portrait de quatre jeunes qui ont réussi à se démarquer de la jungle Internet en devenant des phénomènes Youtube.

Et si vous étiez payé à faire ce que vous préférez au monde ? De nombreux jeunes y arrivent grâce à Internet. Ils s'appellent Felix Kjelberg, Lucas Hauchard, Norman Thavaud ou Cyprien Iov, ils jouent aux jeux-vidéos ou font des sketchs, ont la vingtaine, la tête de Monsieur Tout le Monde mais gagnent des millions de plus. Les plus grandes marques les sollicitent plusieurs fois par semaine pour participer à des évènements, tester des produits ou écrire des articles. Portrait de quatre jeunes qui ont réussi à se démarquer de la jungle Internet en devenant des phénomènes Youtube.  

PewDiePie, la poule aux œufs d'or

Le Suédois Felix Kjellberg,  plus connu sous le nom de PewDiePie, a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps. Et pour cause : Le Wall Street Journal vient de révéler qu'il gagnait 4 millions de dollars par an en… jouant aux jeux-vidéos ! Car Youtube reverse un pourcentage des recettes publicitaires intégrées dans les vidéos de ses usagers. Or en 2013, sa chaîne Youtube, PewDiePie, qui comprend 27,8 millions d'abonnés est devenue la plus regardée de Youtube, dépassant celle dépassant des One Direction ou même de la provoquante fiancée de l'Amérique, j'ai nommé Miley Cyrus.

Le jeune homme (24 ans) teste toutes sortes de jeux (sur iPad, sur consoles, sur PC) et partage ses impressions au moment de la découverte dans des vidéos hautes en couleur. L'humour est sa marque de fabrique : cri, danses improbables, montages alambiqués, Kjellberg ne lésine pas sur les moyens pour divertir ses spectateurs . "C'est cool d'avoir ce genre d'influence mais c'est en même temps assez flippant", déclare celui qui espère que son "travail" encouragera des développeurs à créer de nouveaux jeux.

Ci-dessous sa vidéo la plus populaire, "A funny Montage", qui a récolté plus de 51 millions de vue depuis qu'elle a été postée le 4 juin 2013.

Cyprien Gaming, le Youtuber Français numéro 1

Cyprien Iov, dit Cyprien, 25 ans, plus connu sous le pseudonyme de Monsieur Dream, est le YouTuber le plus suivi de France. En 2007, alors sur le point de passer son bac ES, Cyprien crée le blog monsieurdream.com où il poste des vidéos insolites et des illustrations de son cru avant de participer à un concours ouvert à tous les blogueurs, qu'il gagne haut la main. Alors que sa notoriété grandit, Cyprien teste des jeux vidéo et dessine pour le journal du Gamer, un site spécialisé. En 2008, il commence à animer Le Rewind sur le site d'information 20minutes.fr. Il s'agit d'une chronique internet hebdomadaire où Cyprien commente l'actualité de façon insolite et décalée. Il écrit les sujets et les monte lui-même. Il produit également quelques court-métrages humoristiques qu'il diffuse sur Internet.

En avril 2013, il fonde en partenariat avec le Youtuber Squeezie une autre chaîne, Cyprien Gaming, sur laquelle il publie régulièrement des tests de jeux vidéo. Comme PewDiePie, il se filme en train de jouer à un jeu vidéo tout en le commentant. Cyprien et Squeezie publient aussi des court-métrages, dont "INSIDE XBOX ONE" et "J - Battlefield 4". En mars 2014, la chaîne comprend plus de 5 millions d'abonnés.

Sqweezie, le millionnaire

Le très très jeune partenaire de Cyprien Gaming a également acquis la notoriété en combinant humour (potache) et jeux-vidéos. Sqeezie, de son vrai nom Lucas Hauchard, débute en 2011 avec ses premiers "Let's play" (des vidéos de gameplay commentées). Mais c'est avec "Les Défis de Squeezie", publiés notamment sur la chaîne Play Comedy Club, qu'il parvient réellement à se distinguer. La mayonnaise prend et en fin 2012, l'ado passe la barre des 200 000 abonnés sur sa page Youtube. Un an plus tard, sa notoriété explose quand il s'associe à Cyprien Gaming. D'après le site SocialBlade, Sqweezie gagnerait entre 129 000 et 1,3 million de dollars par an (93 000 à 930 000 euros). Comme quoi, aujourd'hui grâce à Youtube, on peut avoir 18 ans, encore vivre chez papa-maman et être millionnaire !

Norman, le comique sympathique

Né en 1987, Norman Thavaud fait des études de cinéma et devient monteur vidéo avant de se lancer dans les vidéos comiques sur Dailymotion. Avec deux de ses amis (Hugo et Kemar), ils forment le Velcrou pendant deux belles années. Puis, fort de son succès, le jeune homme décide ensuite de tenter l'aventure seul. Et ça cartonne ! Les "vidéos de Norman", vues des millions de fois  ("les bilingues", " les Apple addicts") lui permettent d’être rémunéré par YouTube. En 2011, Orange le choisit pour lancer l'opération Orange Cinéday. En mars 2014, Norman avait 2 551 128 fans sur Facebook ; 1 583 038 followers sur Twitter; 4 147 821 abonnés YouTube et 370 421 abonnés Instagram. 

Ses vidéos, publiées à peu près toutes les trois semaines, sont vues en moyenne 5 millions de fois. A titre de comparaison, le chanteur coréen Psy aurait engrangé 8 millions de dollars pour un milliard de vues, quand Norman totalise 217 millions de vues. Depuis, le succès ne s’est pas démenti : spectacle au Grand Rex, diverses apparitions télévisées... Plus rien ne l'arrête ! 

 

                                                                                                                                                                                                                     Raphaëlle de Tappie

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !