Yann Ricordel - Taxis Bleus : "Les VTC sont un raz-de-marée qui va se déverser sur Paris" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Yann Ricordel sur BFM Business. Le directeur général des Taxis Bleus est venu défendre la mobilisation des taxis parisiens.
Yann Ricordel sur BFM Business. Le directeur général des Taxis Bleus est venu défendre la mobilisation des taxis parisiens.
©BFM Business

Le Zap'Eco

Yann Ricordel - Taxis Bleus : "Les VTC sont un raz-de-marée qui va se déverser sur Paris"

Le Replay du jour : 

Yann Ricordel était l’invité de BFM Business ce matin. A la suite de l’opération escargot organisé par les chauffeurs de taxis mobilisés contre les VTC, le directeur général des Taxis Bleus veut rassurer : "Soyons sur le terrain de l’explication vis-à-vis de l’opinion publique. Notre combat n’est pas forcément compris". "On sait vous dire combien il y a de chauffeurs, ou de taxi, mais pour le VTC c’est le flou total", dénonçant un "raz-de-marée qui va se déverser sur Paris". Il chiffre l’impact sur l’activité des taxis : "Il y a un an les chauffeurs faisait 12 à 13 courses par jour, aujourd’hui ils peinent à 9 courses". Également, le directeur général soulève les problèmes de "réglementation" et "de l’équité", ainsi que le manque à gagner pour les pouvoirs publics : "C’est 1,5 milliard d’euros en moins pour l’État. C’est 16 000 emplois subventionnés". Yann Ricordel dénonce qu’à cause des VTC, "le marché se glisse vers le bas de gamme voir le low-cost. Ces sociétés gèlent le recrutement des chauffeurs haut-de-gamme pour se diriger vers la gamme éco."

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui a dit ?

"1500 collaborateurs avaient choisis de travailler après 21 heure. Ils ne peuvent plus."

Réponse : Stéphane Maquaire, PDG de Monoprix sur Radio Classique. Le président de l‘enseigne de distribution était interrogé sur le travail en soirée après la fermeture à 21 heure imposée par la CGT. "Nous avons refermé à 21 heure 94 magasins. Une partie des autres ont négocié des accords locaux. Des collaborateurs et collaboratrice se mobilisent pour garantir une ouverture tardive". Le travail en soirée a fait l’objet de plusieurs révisions réglementaires depuis 13 ans. On constate un déport de la consommation vers cette tranche 21h-22h.

Le tweet du jour :


Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !