Paris, ville de rêve pour cinéastes américains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Paris, ville de rêve
pour cinéastes américains
©

Woody Allen, etc.

Paris, ville de rêve pour cinéastes américains

C'est le film de Woody Allen "Minuit à Paris" qui ouvre le Festival de Cannes de cette année. Un exemple parmi d'autres de la fascination des réalisateurs américains pour la capitale de la France.

Jean Tulard

Jean Tulard

Jean Tulard est historien.

Spécialiste de Napoléon, il est également passionné de cinéma et a publié notamment Le Dictionnaire amoureux du cinéma(Plon, 2009). 

 

Voir la bio »

Atlantico : Le film de Woody Allen « Minuit à Paris » est le film d’ouverture du Festival de Cannes cette année. Comment expliquez-vous le goût des cinéastes américains de filmer Paris ?

Jean Tulard : La fascination des Américains pour Paris est générale. Elle dépasse le simple cadre du cinéma. Elle concerne d’ailleurs également les romanciers américains : je pense par exemple à Ernest Hemingway qui vécut à Paris et dont la capitale constitue le lieu dans lequel se déroule l’histoire de son livre Le soleil se lève aussi.

Comment expliquer cette fascination ? Disons qu’il ne faut pas oublier que la France est le pays qui a apporté la liberté aux États-Unis. Par ailleurs, il existe toute une mythologie autour d’un Paris disparu, Montmartre et le personnage de Toulouse-Lautrec, par exemple. Les Américains sont donc fascinés par les milieux artistiques, les peintres ou des lieux tels que Le Café de Flore ou Les Deux magots.

Le film le plus célèbre réalisé par un Américain sur Paris s’intitule justement Un Américain à Paris de Gene Kelly. Gene Kelly en a d’ailleurs réalisé un autre en 1962, moins connu mais très curieux : Gigot, le clochard de Belleville. C’est un film qui montre « le côté clochard » de Paris. Sinon, je pense aussi aux films américains consacrés à la Résistance… il y en avait d’ailleurs un qui se déroulait dans le Paris de la Résistance… son titre m’échappe… on y voyait les résistants se déplaçant… en calèche !

Est-ce que Paris est la ville la plus filmée au monde? Je ne sais pas. Londres, New York ou Venise ont aussi été beaucoup filmées. Venise, c’est déjà une ville fantôme, donc elle sert plus de décor qu’elle n’est une ville de film.

Finalement, on peut dire que les Américains filment Paris de façon plus poétique que les Français qui sont eux naturellement plus réalistes. Et aussi, il ne faut pas oublier une dernière chose qui fascine les Américains avec Paris : la cinémathèque ! Raoul Walsh, William Witney, Gene Kelly… tous les réalisateurs américains y ont défilé !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !