Wiz Khalifa bat le record de vues sur YouTube de Psy et de son Gangnam Style : quels sont les secrets des vidéos qui cartonnent ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Wiz Khalifa bat le record de vues sur YouTube de Psy et de son Gangnam Style : quels sont les secrets des vidéos qui cartonnent ?
©DR

Buzz

Wiz Khalifa bat le record de vues sur YouTube de Psy et de son Gangnam Style : quels sont les secrets des vidéos qui cartonnent ?

Règle numéro 1 : ne pas chercher à faire "le buzz". Générer des milliers (voire de millions) de vues sur une vidéo est tout un art dont certains créateurs de contenus ont le secret. Le plus important est de fournir un contenu qualitatif capable d'intéresser le plus de personnes possible. En particulier les jeunes, qui sont ceux qui interagissent le plus avec les vidéos.

Jean-Baptiste Viet

Jean-Baptiste Viet

Jean-Baptiste Viet a plus de 10 ans d'expérience sur Internet en gestion de projets, création d'audience, monétisation. Responsable marketing des annuaires en ligne d'Orange.fr / 118712.fr , il aide les professionnels à se faire connaître sur le Web. Il édite également un blog (Jeanviet.info), une chaîne YouTube et des livres pratiques de vulgarisation informatique. Il est l'auteur du livre YouTubeur (Eyrolles), un guide pratique pour faire le buzz sur YouTube.
 

Voir la bio »

​Atlantico : la chanson du rappeur américain Wiz Khalifa, See you again, est la vidéo la populaire de l’histoire sur la plateforme vidéo de Google. Qu'est-ce qui fait qu'une vidéo devient aussi virale au point d'être vue par des milliards de personnes ?

Jean-Baptiste Viet : Ce cas-là est particulier. C’est de la musique, ce qui touche particulièrement les jeunes. On sur quelque chose de produit, de qualitatif, avec des artistes qui parlent aux jeunes. La musique est vraiment ce qui est le plus regardé sur Youtube. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils ont créé l’application Youtube Music, mais qui n’est pas encore disponible en France. Pour ce qui est de la viralité en général, il y a en ce moment une vidéo qui cartonne auprès des Français. Celle-ci est très courte ; elle ne dure pas plus de vingt secondes. On y voit un petit garçon raconter la blague “qu’est ce qui jaune, et qui attend? Jonathan”. C’est un format amateur. La vidéo n’a même pas une semaine. Pourtant, elle fait le buzz. Il y a des influenceurs qui vont relayer le phénomène. Derrière, il y a aussi des communautés de participation qui vont reprendre la vidéo, et en faire par exemple un “meme”. Le but est d'alimenter le buzz créé par la vidéo originale. Il y a tout un contenu autour : par exemple un remix musical de la chanson.

A une échelle plus conventionnelle, quels sont les points importants à respecter pour générer plein de vues sur une vidéo ?

Il ne faut pas chercher à faire des millions de vues. Si on part de ce postulat, la vidéo ne marchera pas. Ce qui est pris en compte dans l’algorithme de Youtube, c’est si le spectateur est engagé dans la vidéo. C’est ce qu’on appelle le “watch time”, c’est à dire la durée de session. C’est la capacité qu’un spectateur a à rester longtemps sur une vidéo. Il faut qu’il y ait donc de la narration, avec une accroche et une chute qui donne envie de rester jusqu’au bout. Il faut également que l’utilisateur ait envie d’interagir avec la vidéo. Il suffit que la vidéo provoque une émotion - un rire, un pleurs, un dégoût - pour encourager à les “viewers” à liker, partager et commenter. Les youtubeurs générant le plus de vues ont leur propre communauté de spectateurs et s’adressent à eux à chaque vidéo. Tous ces indices sont des critères de qualité pour Youtube, qui va faire en sorte que la vidéo va être de mieux en mieux référencée dans les recherches et les suggestions de vidéos. Le Saint-Graal, c’est d’arriver à faire ça dans un temps très court, c’est-à-dire en moins de 48 heures. Les plus gros youtubeurs arrivent à faire ça très rapidement grâce à leurs abonnés, qui vont rapidement regarder la vidéo.Celle-ci va être placé dans l’onglet “tendance” par Youtube. C’est un peu comme les classements d’applications sur les stores. C’est toute cette mécanique-là qu’il faut réussir à construire. C’est pour cela qu’on voit toujours les mêmes buzzer. Mais le plus important reste d’avoir une vidéo qualitative, et l’engagement.

Quels sont les sujets qui sont les plus adaptés au format de vidéos Youtube aujourd'hui ? Quelle sont les tendances qui montent ?

Il faut essayer de viser un public assez jeune, car ce sont ceux qui interagissent le plus avec les vidéos. On peut prendre l’exemple avec le hand spinner, qui a commencé à décoller au Etats-Unis fin 2016. Spécialisé dans la vulgarisation scientifique, Dr. Nozman est un des youtubeurs français les plus connus. Ce dernier a commencé à parler de cette objet, qui a rapidement fait fureur auprès des plus jeunes. Si on prend n’importe quel sujet, avec une approche pédagogique, il faut garder en tête qu’on doit s’adresser à un public jeune, mais aussi un peu plus âgé. En termes de sujets, on voit des choses qui émergent. Beaucoup de tutoriels sur la beauté, les jeux vidéos ou même la science ou l’Histoire par exemple, gagnent en popularité. Ils ont augmenté le nombre de vues que génère chaque vidéo de plus de 100%. Le “tuto” est vraiment la tendance auprès des jeunes.

Qu'est ce que la forte consommation de vidéos et les thèmes des vidéos regardées sur Youtube nous dit de l'évolution des goûts des consommateurs ?

C’est une tendance qui existait déjà, mais qui évolue. C’est surtout dû au boom des smartphones. Youtube est installé d’office sur les iOS et les Androïd. Ces formats de vidéo se partagent très bien sur les réseaux sociaux. Snapchat et Instagram, qui à la base faisaient la promotion de photos, se sont également mis à la vidéo. C’est un phénomène qui existe depuis longtemps. Il y a dix ans, nos recherches se faisaient dans des livres ou des articles en ligne. L’usage étant passé sur le mobile, la vidéo est devenue naturellement le format favori. Aujourd’hui, ce sont des formats courts, des “snap content”. Ce ne sont plus les blogs, mais les youtubeurs qui ont la côte. Ces derniers sont présents sur tous les réseaux sociaux, où ils y drainent des spectateurs.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !