Vous ne connaissez peut-être même pas son nom et pourtant Drake est en train de battre les records de Michael Jackson à la grande époque Thriller | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vous ne connaissez peut-être même pas son nom et pourtant Drake est en train de battre les records de Michael Jackson à la grande époque Thriller
©Dan Hamilton-USA TODAY Sports

Indétrônable

Vous ne connaissez peut-être même pas son nom et pourtant Drake est en train de battre les records de Michael Jackson à la grande époque Thriller

Le dernier album de Drake, Views, et sa chanson phare One Dance dominent le top des meilleures ventes pour la 7ème semaine consécutive aux Etats-Unis. Un succès qu'il doit à des productions à la fois très pointues et populaires.

Jonathan Hamard

Jonathan Hamard

Jonathan Hamard est journaliste pour le site aficia.info

Voir la bio »

Atlantico : Le dernier album de Drake, Views, et sa chanson phare One Dance (feat. Kyla & Wizkid) dominent le top des meilleures ventes pour la 7ème semaine consécutive aux Etats-Unis. Il égale ainsi le record historique détenu jusqu'à présent par Michael Jackson depuis la sortie de son album Thriller et du tube Billie Jean en 1983. Y a-t-il d'autres exemples de pop stars ayant atteint des sommets comparables ?

Jonathan Hamard : Neuf semaines en tête des ventes d'albums aux États-Unis, c'est du déjà vu, mais rarement pour un rappeur. Et c'est en ça que Drake frappe fort. Il fait mieux qu'Eminem il y a quinze ans. Alors que le marché de la musique enregistrée s'est depuis écroulé ! Côté singles, le rappeur n'est pas en reste. En termes de streams, le single "One Dance" affiche des scores impressionnants puisqu'il totalise plus de 450 millions d'écoutes, rien que sur Spotify, la plus grosse plateforme en ligne. Il domine le Hot 100 US (l'équivalent de notre Top Titres) et surclasse ainsi le phénomène Adele, qui, avec son tube "Hello" (2015), était resté six semaines consécutives au sommet des charts. Aucun autre rappeur n'avait autant brillé depuis 50 Cent en 2005, et Drake se mesure désormais à Michael Jackson, dont il pourrait rapidement faire tomber les records également. Ce n'est pas tant en termes de ventes qu'il faut parler, car "VIEWS" s'est écoulé à deux millions d'exemplaires à ce jour. On  est loin, très loin des chiffres des derniers disques d'Adele ou de Taylor Swift et Katy Perry. Mais en termes de longévité au sommet des charts.

Qu'y a-t-il de nouveau chez Drake qui puisse expliquer un tel succès ? Certains l'accusent de se montrer très “soft” et consensuel pour un rappeur. Serait-ce justement une des raison de son succès ? Quelles autres explications peut-on avancer ?

Il est toujours très difficile d'expliquer le succès qu'un artiste rencontre à un moment, parce qu'il est le fait de plusieurs éléments convergents. L'album "VIEWS" était très attendu du fait du long teasing dont a fait preuve le rappeur canadien ces derniers mois. Celui-là est aussi et surtout beaucoup plus abouti que son prédécesseur, notamment en termes de production. Drake a réalisé un travail impeccable. Il faut savoir que public américain est très exigeant en matière de rap, et la critique très incisive. Elle a été très bonne concernant ce disque qui par ailleurs lorgne sur différents terrains avec des influences diverses qui ont pu toucher un autre public qui n'avait pas l'habitude d'écouter Drake. C'est le cas du single "One Dance". Enfin, "VIEWS" s'offre quand même de très belles collaborations avec des artistes prestigieux tant du point de vue des producteurs (Kanye West, PartyNextDoor) que des featurings (Rihanna, Future...). Ce disque permet à Drake d'affirmer un style qui lui est propre, qui le démarque de la scène urbaine, et c'est sans doute ce que le public apprécie.

Une telle réussite en termes de vente offre-t-elle encore aujourd'hui une notoriété et une longévité comparables à celles dont on pu bénéficier les superstars des années 1970 ou 1980 ? De telles "légendes" peuvent-elles encore émerger à l'heure actuelle ? Pourquoi ?

A chaque époque son lot de surprises. Il y a eu des stars de la musique dans les années 70 qui ont disparu des écrans de contrôle la décennie suivante, et d'autres qui ont émergé dans les années 80 et qui sont aujourd'hui totalement absentes... Il est difficile de prédire un succès ou un échec, et, plus encore, de miser sur la longévité de la carrière d'un artiste. Drake, lui, a pris le temps de construire son univers au gré d'albums, de mixtapes et de collaborations, et le succès qu'il rencontre aujourd'hui doit être vu comme l'aboutissement d'un long travail, en ce sens que "VIEWS" peut être considéré comme le fruit d'une plus grande maturité artistique. Aussi, la notoriété du rappeur a considérablement cru ces dernières semaines du fait des records qu'il aligne dans les charts, et qui incitent forcément de nombreux auditeurs à se pencher sur sa musique. C'est un peu l'effet boule de neige. Aujourd'hui, on peut effectivement dire que Drake aura quoi qu'il arrive marqué la scène rap de son empreinte, et que l'on parlera encore de lui comme on parle encore d'autres rappeurs, dont Tupac par exemple... Donc, effectivement, des légendes peuvent encore naître malgré un marché en déclin ces derniers temps et toujours en pleine mutation. Et d'autres naîtront demain, assurément.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !