Vous croyez que les restaurateurs se réjouissent de vous voir prendre un dessert ? Détrompez-vous ! (et ce n’est pas pour votre ligne) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Vous croyez que les restaurateurs se réjouissent de vous voir prendre un dessert ? Détrompez-vous ! (et ce n’est pas pour votre ligne)
©Flickr / notfrancois

Economie du sucré

Vous croyez que les restaurateurs se réjouissent de vous voir prendre un dessert ? Détrompez-vous ! (et ce n’est pas pour votre ligne)

Le dessert, ce n'est pas rentable, et ça vous fait traîner trop longtemps à table.

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.

Voir la bio »

"Vous prendrez bien un peu de dessert ?" Le serveur est peut être sincère, et le restaurateur aussi, mais dans beaucoup de cas il n'est pas dans l'intérêt économique du restaurant que vous répondiez "Oui." 

C'est pour cela que certains économistes recommandent de commander du dessert, ce qui n'est pas logique : il faut prendre du dessert si vous en avez envie, et le plaisir que vous y prenez ne dépend pas de la marge du restaurateur. 

Quoi qu'il en soit, les desserts sont un problème pour les restaurateurs : ils sont très peu rentables. Comme le rapporte le Washington Post, il y a un plafond psychologique à la quantité d'argent que les gens sont prêts à payer pour un dessert, bien plus bas que pour un plat, qui rend très difficile le fait pour un dessert d'être rentable, selon Tyler Cowen, économiste qui a beaucoup écrit sur la restauration et la nourriture. (Son livre, "An Economist Gets Lunch" retrace de manière magistrale l'histoire culinaire et économique des Etats-Unis depuis 100 ans, et fait un panorama formidable de la gastronomie mondiale et de leurs racines socio-économiques, et donne des conseils uniques pour bien manger à bas prix.) 

Mais il y a un autre problème : le dessert vous fait rester plus longtemps à table. Surtout dans les grandes villes, le "turnover", le fait de faire tourner les clients et d'avoir plusieurs tablées à une même table dans la même soirée, est parfois le seul moyen pour certains restaurants d'être rentables. Le temps, c'est de l'argent -littéralement, pour certains restaurants. 

Il est connu que la restauration est un secteur à marges très faibles, et que la plupart des restaurants ne gagnent pas d'argent sur la nourriture, se rattrapant en faisant de la marge sur la boisson. 

Ceci dit, tout cela n'aide ni les consommateurs ni les restaurateurs. Si vous voulez manger pour pas cher, restez chez vous et faites-vous des pâtes. Si vous allez au restaurant, faites-vous plaisir, et ne pensez pas à la marge que fait ou ne fait pas le restaurateur. Quant aux restaurateurs, le spécialiste du marketing stratégique, Jean-Noel Kapferer, rappelle à juste titre que, surtout dans un secteur hyperconcurrentiel comme la restauration, la clé pour tirer son épingle du jeu, c'est la différenciation : être unique, faire plaisir à ses clients, c'est le moyen de faire de la marge, pas chipoter sur un dessert. 

Donc bon appétit. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !