Vous avez honte d'être blanc et vous voulez devenir noir ? Rien de plus simple ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Vous avez honte d'être blanc et vous voulez devenir noir ? Rien de plus simple !
©GEORGE FREY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Faites un effort

Vous avez honte d'être blanc et vous voulez devenir noir ? Rien de plus simple !

Pour cela il y a une méthode imparable. Et pas coûteuse de surcroît.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Etre blanc est de nos jours une malédiction. Cette couleur est synonyme d'esclavagisme et de colonialisme. Nous sommes hélas nombreux à en être affublé. 

C'est la faute de nos parents. Et pourtant nous en supportons douloureusement les conséquences. Le "privilège blanc" fait de nous, et pour toujours, des racistes. Même si nous nous proclamons antiracistes.

Comment nous en sortir ? Pour ma part, j'ai avalé des centaines de comprimés de carotène. Pas de résultats évidents. Les lampes à bronzer sous lesquelles j'ai passé des heures ne m'ont été d'aucun secours. J‘ai pris l’avion pour la Martinique et là, pendant des mois, je suis resté au soleil sans aucune crème protectrice. Pas de progrès non plus. Je suis simplement un peu cuivré ce qui cache à peine les stigmates de ma couleur. 

Suis-je donc voué à une damnation éternelle ? Ne pourrai-je jamais devenir noir, cette couleur magnifique dont on sait qu'elle vaut passeport pour l'innocence et la pureté. Ne désespérons pas. La solution existe. Et elle nous vient, comme souvent, des Etats-Unis. 

Une vidéo très pédagogique nous enseigne la méthode pour cesser d'être un leucoderme. On y voit un homme blanc en ardente discussion avec une fille noire. Elle a l'air amusée. On n'entend pas ce qu‘elle dit. Mais lui, on l'entend très bien. Manifestement en colère, il lui crie : "je suis plus noir que toi car je suis black lives matter!". 

Ainsi s'opère une merveilleuse alchimie. Le vil plomb devient or et le blanc s'efface au profit du noir. Mais si ce noir n'est pas assez noir et que vous voulez vous rapprocher du bois d'ébène, un geste vous suffira. Pour obtenir une couleur que même les Noirs nous envieront mettez un genou à terre pendant 8 minutes et quelques secondes...  

Ps : Vous pouvez améliorer vos chances de succès en soutenant une initiative d'organisations antiracistes de Nice. Là-bas un glacier réputé commercialisait une glace baptisée "l’Africaine". Une boule noire chocolatée avec un semblant de lèvres rouges. Scandale et protestations. Le député UDI du coin s’en est ému et a alerté le préfet. Le glacier a retiré l’objet du délit de son étalage. Il pourrait essayer de faire une glace appelée "le Français de souche". Elle serait applaudie et plébiscitée. Mais pour le béret basque, la baguette de pain et la moustache, ça risque d’ être compliqué.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !