Voila pourquoi le café est bon pour la santé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le café serait finalement bon pour la santé.
Le café serait finalement bon pour la santé.
©Reuters

Ça c'est fort !

Voila pourquoi le café est bon pour la santé

Plusieurs études scientifiques récentes démontrent qu'il a des effets protecteurs contre plusieurs formes de cancer, dont celui du foie, du sein, et le mélanome, une tumeur agressive de la peau. Des chercheurs américains lui attribuent cette fois la capacité de réduire nettement la récurrence d'un cancer du colon et celle d'accroître les chances de guérison.

Astrid Nehlig

Astrid Nehlig

Astrid Nehlig est directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), à Strasbourg.

Voir la bio »

Atlantico : Une étude, menée à Boston, et publiée dans la revue américaine Journal of Clinical Oncology révèle que le café serait un allié de choix contre la récidive. Comment interpréter ces résultats ?

Astrid Nehlig : Cette étude tire son intérêt du fait qu'elle s'intéresse à des patients atteints d'un stade 3 de cancer du colon et qui sont soignés par chimiothérapie. Auparavant, seules des études épidémiologiques avaient été menées dans la population et on étudiait la différence de survie entre ceux qui buvaient du café et les autres. Et on en avait déduit que la consommation de café réduisait le cancer du colon. C'est un effet qui est bien connu et montré.

Dans cette étude, l'originalité est donc qu'ils testent ces patients déjà atteints sous chimiothérapie et leur demandent de donner de manière prospective le nombre de café qu'ils boivent. Il y a un intérêt car de manière rétroactive, il est avéré que les gens ne se souviennent pas forcément du nombre de cafés qu'ils ont bu. La quantité consommée rapportée dans les études peut être ainsi peu fiable. Ici, les individus remplissent tout un questionnaire nutritionnel au cours de l'étude. Les données ont montré que les patients qui consomment quatre tasses de café ou plus par jour voyaient leur taux de récurrence ou taux de mortalité réduit de 42 à 52 % si on les compare aux gens qui ne boivent pas de café.

Ce qui est démontré également, c'est que la consommation de tisane et de décaféiné n'a aucun effet. C'est intéressant car cette étude montre le rôle de la caféine qui n'était pas connu dans le cancer du colon. L'Efsa (Agence européenne de sécurité sanitaire ndlr) a indiqué que la dose journalière de caféine sans risque est fixée à 400 mg par jour, alors qu'un expresso en compte de 50 à 70 et un café filtre environ 100 mg. On est parfaitement dans cette limite.

Quels sont les autres bienfaits du café sur la santé mis en évidence par des études ?

On a une réduction prouvée des risques de cancer du sein chez les femmes non ménopausées. La caféine a un effet particulièrement protecteur chez les femmes à risques pour le cancer du sein. Il existe aussi un effet très protecteur du café dans le cancer du foie. Celui-là est très largement démontré : il y a un risque réduit de 30 à 55 % à partir d'une à deux tasses par jour. On réduit le risque de cancer, d'hépatite C et de cirrhose. 

Le café a un rôle protecteur sur le mélanome et donc dans le cancer de la peau. Et, ce, dès une tasse par jour. La caféine directement appliquée sur la peau pourrait protéger des UV mais des études complémentaires restent nécessaires.  Le café a un effet extrêmement puissant dans la prévention du diabète de type 2. A partir de deux tasses par jour de café et de décaféiné, l'effet est démontré, ce qui prouve que ce sont cette fois les antioxydants qui agissent. On ne connaît pas encore le mode d'action exact, il y a de nombreuses recherches qui sont faites. Toutefois, il faut se garder de faire une relation directe parce que le diabète est lié aussi à l'inactivité physique et au mode de vie qui pourraient être différent entre les consommateurs et les non-consommateurs de café. 

Concernant le système cardio-vasculaire, il y a de nombreuses idées reçues, notamment le fait que le café ne soit pas bon pour le cœur etc. Globalement, le café n'est pas mauvais pour le cœur, il pourrait même prémunir de l'infarctus, l'insuffisance cardiaque et l'accident vasculaire cérébral. En revanche, il y a une sous-population de personnes qui y sont sensibles. Cela est probablement lié à des variations dans le génome qui modifient la réponse du cœur à l'ingestion de café et de caféine.

Pour la maladie de Parkinson, là encore, le café a un rôle majeur. Pour tout ce qui est lié au cerveau, les effets bénéfiques sont liés à la caféine du café. Les premières études datent des années 1960 : on a ainsi montré de manières répétitives que la consommation de café, au même titre que le tabac d'ailleurs diminue très fortement le risque de développer une maladie de Parkinson, en moyenne de 30 à 40 %.

Les effets sont également positifs, mais moins nets pour Alzheimer. Il y a trop peu d'études pour l'instant. De plus, il y a plusieurs étapes dans la maladie, ce qui complique les recherches. 

Suite aux recommandations de l'Efsa, pour un adulte, la dose journalière sans risque est fixée à 400 mg par jour, alors qu'un expresso en compte de 50 à 70 mg, est-ce avéré ?

L'Efsa parle effectivement de quatre tasses de café par jour. Comme ce sont des directives qui s'adressent à l'ensemble de la population, il s'agit de directives de prudence. On a montré que l'on ne voit aucun effet négatif jusqu'à ces doses. Certains individus boivent nettement plus de café tous les jours et n'ont aucun problème de santé. 

Il y a en effet des disparités entre les individus. En fait, la caféine, une fois absorbée, est éliminée du corps au niveau du foie. Or, la population est divisée en deux catégories : les métaboliseurs rapides et les métaboliseurs lents. Les premiers vont éliminer la caféine relativement vite de leur organisme. Pour maintenir un taux constant de caféine dans leur organisme, ils pourront donc boire du café assez fréquemment et dépasser les 4 tasses quotidiennes recommandées. Pour les autres, la caféine mettra plus de temps à s'éliminer : une ou deux tasses de café leur suffiront, après ils risquent de sentir des effets négatifs comme des tremblements ou des palpitations. Ce sont des constats.

Le café contient des acides phénoliques antioxydants que l'on retrouve dans certains fruits comme le kiwi ou la pomme, est-ce à dire que l'on peut remplacer le café par ces fruits ?

Les antioxydants, pour être clair, sont aussi appelés polyphénols. Pour le café, il s'agit des acides chlorogéniques. 

Concernant les antioxydants, il y en a dans beaucoup de sources dont certains fruits. On sait que le café est la plus grosse source d'antioxydants dans notre alimentation. En revanche, les antioxydants présents dans les aliments et boissons sont tous différents. A ce stade, personne n'a comparé l'effet biologique des antioxydants du café contre ceux des fruits. Pour le moment, on ne sait pas. 

On montre bien les effets positifs du régime méditerranéen, dit crétois. Les antioxydants des fruits, globalement les colorés (myrtilles, airelles...) et légumes ont des vertus, mais aucune étude pour le moment ne montre que les propriétés de ces antioxydants sont similaires à celles du café et aux mêmes doses.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !