Violences sexistes et sexuelles : ça bande dur à gauche ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Plusieurs figures politiques à gauche sont au coeur de l'actualité dans le cadre de soupçons de violences conjugales.
Plusieurs figures politiques à gauche sont au coeur de l'actualité dans le cadre de soupçons de violences conjugales.
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Des hommes, des vrais…

Violences sexistes et sexuelles : ça bande dur à gauche !

Les femmes n’ont qu’à bien se tenir.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

La France insoumise a mis en place une commission chargée de traquer les violences sexistes et sexuelles reprochées à ses membres. Le parti de Mélenchon vient d' être suivi sur cette voie rédemptrice par EELV et le PS. 

Le Parti communiste est absent de cette nomenclature car Fabien Roussel se contente d'une entrecôte saignante et ne touche pas aux femmes. Pour le reste, le palmarès est éloquent. Et ce n'est sans doute pas fini.

Adrien Quatennens…  Eric Coquerel...

Et Julien Bayou qui vient de rejoindre cette virile cohorte suite aux accusations de son ex-compagne. Comme Quatennens, il a dû se mettre en retrait de ses responsabilités au sein d'EELV. 

On allait oublier le malheureux Taha Bouhafs accusé de viols ! Tournons-nous maintenant vers l’autre extrémité du spectre politique. Que sont devenus les hommes de droite ? Des couilles molles incapables de mettre leurs mains sur une femme ! 

Ainsi éclate au grand jour la supériorité virile de la gauche ! Dans une vie antérieure, on se souvient que Rachida Dati avait lancé à Brice Hortefeux : “ Tu m’en veux parce que j’ai refusé de coucher avec toi ?”. C’était le bon temps… La droite doit se ressaisir que diable ! [Alerte ironie]

À Lire Aussi

Battue à mort à Téhéran par la police des moeurs !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !