Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Veolia-Suez : encore un effort, Monsieur le Ministre !
©ERIC PIERMONT, KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Fleurons français

Veolia-Suez : encore un effort, Monsieur le Ministre !

Une tribune du Sénateur Les Républicains Jean-Baptiste Blanc.

Jean-Baptiste Blanc

Jean-Baptiste Blanc

Jean-Baptiste Blanc est sénateur Les Républicains du Vaucluse. 

Voir la bio »

Voilà déjà plus de 6 mois que Veolia a lancé son offensive pour racheter le groupe Suez. Depuis, nos deux fleurons français s’écharpent par voie de presse et devant les tribunaux… il est désormais temps que ce conflit cesse ! Cette guerre intestine met en danger nos leaders mondiaux de la gestion de l’eau et des déchets, deux activités au cœur des enjeux environnementaux de demain. Il faut éviter que nos concitoyens et nos collectivités locales soient à terme victimes de ce conflit.

La situation actuelle est néfaste pour les citoyens, les collectivités et l’environnement

Jeudi dernier lors d’un débat avec questions au Gouvernement initié par le groupe Socialiste du Sénat, nous avons eu l’occasion d’interroger Bruno Le Maire sur les failles de l’Etat-stratège révélées par cette affaire. De manière unanime, avec 16 collègues de tous les groupes politiques, nous avons exprimé toutes les craintes que suscite cette opération, et en premier lieu pour les collectivités locales.

Bruno Le Maire semble partager les souhaits exprimés lors de ces débats : peu importe le format, il faut maintenant que des négociations concrètes permettant le maintien de deux groupes de dimension internationale débutent car un accord est nécessaire. Mais son aveu d’impuissance face à un sujet qui concerne deux entreprises privées ne saurait nous satisfaire : la gestion de l’eau et le traitement des déchets sont des services fondamentaux pour les citoyens. Nous ne pouvons pas laisser les collectivités locales dans l’incertitude qui existe actuellement. Nous avons besoin de transparence et de visibilité, dans un contexte où les élus se battent au quotidien pour tenir des budgets de plus en plus serrés. Nous devons également être rassurés sur la capacité du fonds d’investissements qui seraient repreneur des activités France de SUEZ dans le scenario proposé par Veolia à se voir confier par délégation des services publics locaux de l’eau et de l’assainissement. Les auditions du groupe de suivi sénatorial ont plutôt suscité notre inquiétude, de ce point de vue.

 

Face aux enjeux, il est nécessaire de sortir de cette situation de blocage

Les enjeux environnementaux auxquels nous sommes confrontés sont pharaoniques. Suez et Veolia sont des acteurs de premier ordre dans la recherche et développement au service de solutions durables et vertes pour réduire notre empreinte carbone. La capacité de nos acteurs industriels français à transformer le système de traitement des eaux à travers la planète ou à adresser la question du recyclage doit être préservée.

Il existe aujourd’hui un risque de voir ces acteurs s’affaiblir ou disparaitre, c’est notre rôle à tous de créer les conditions permettant de trouver une solution pacifique et négociée.

Nous continuerons comme parlementaires à nous faire les relais des préoccupations légitimes des collectivités locales et à interroger les parties prenantes pour éclairer nos avis. Il est d’ailleurs regrettable que l’exécutif n’ait visiblement pas eu le réflexe de réaliser cette expertise en temps utile. Mais pour l’heure, l’Etat peut encore avoir un rôle à jouer et nous appelons de nos vœux la poursuite et l’intensification des démarches réalisées pour dénouer cette situation : encore un effort Monsieur le Ministre !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !