Valérie Pécresse : « Dans deux mois je pourrai aller au cinéma » ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Valérie Pécresse : « Dans deux mois je pourrai aller au cinéma » !
©CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Et c’est elle qui le dit !

Valérie Pécresse : « Dans deux mois je pourrai aller au cinéma » !

Elle n’a pas de meilleur ennemi qu'elle-même…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Dans un entretien télévisé, la candidate LR a confié qu’elle était « cinévore ». On lui a demandé alors comment elle faisait pour aller au cinéma en pleine campagne électorale. 

Valérie Pécresse a répondu : « actuellement c’est un peu dur. Mais dans deux mois, je me rattraperai ». L’émission ayant eu lieu le 16 février « dans deux mois » c’est donc le 10 avril après le premier tour de la Présidentielle. 

Nombreux sont ceux qui en ont déduit que la candidate LR anticipait déjà sa non accession au deuxième tour. Méchamment, ils ont manifesté leur joie de la voir libérée de toute contrainte politique et lui ont souhaité de regarder des tonnes de films. 

Consciente - mais un peu tard - de sa gaffe Valérie Pécresse a tenté de rectifier le tir le lendemain : « je ne parlais pas de cinéma, si je suis élue présidente j’aurai la maîtrise de mon emploi du temps . Il y a à l’Élysée une salle de cinema ». 

Elle a confié qu’elle était fan de Truffaut et d’Almodovar. Pour ses loisirs qui s’annoncent bientôt avec certitude nous pouvons lui conseiller « A bout de souffle » (Truffaut) et « Femmes au bord de la crise de nerf » (Almodovar) ! 

Du côté des Républicains, il y en a un qui fait son cinéma avec beaucoup de méchanceté. Sa prédilection va vers les films catastrophe genre « Massacre à la tronçonneuse ». Observant les prestations de Valérie Pécresse il a ricané : « elle va s’effondrer et il n’y aura qu’à se baisser pour ramasser le parti ». 

Ce cinévore féroce s’appelle Laurent Wauquiez. Valérie Pécresse avait quitté Les Républicains parce qu’il en était devenu le patron. La vengeance est un plat qui se mange froid. 

À Lire Aussi

Présidentielles 2022 : Valérie Pécresse s’effondre à 12% d’intentions de vote dans un nouveau sondage

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !