Vacances : pourquoi il est important d’emporter des médicaments avec vous (et voici lesquels) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Vacances : pourquoi il est important d’emporter des médicaments avec vous (et voici lesquels)
©REUTERS/Srdjan Zivulovic

Maux de têtes

Vacances : pourquoi il est important d’emporter des médicaments avec vous (et voici lesquels)

Lorsque l'on prévoit de voyager, il est important de conserver les bons réflexes et de bien se renseigner sur les médicaments que l'on doit prendre avec soi et sur sa destination. La législation de certains pays concernant leur composition ainsi que les médicaments falsifiés sont des risques à ne pas sous-évaluer.

Isabelle  Adenot

Isabelle Adenot

Isabelle Adenot est présidente de l'ordre des pharmaciens.

Élue présidente du Comité de liaison des institutions ordinales (CLIO) en juillet 2012, elle est également membre du conseil d'administration de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), membre du conseil d'orientation de l'Observatoire national de la démographie des professions de santé (ONDPS) et membre titulaire de l'Académie nationale de pharmacie .

Voir la bio »

Atlantico : Quels sont les bons réflexes à adopter en matière de médicaments lorsque l'on part en vacances ?

Isabelle Adenot : Le bon réflexe c’est de partir avec ses propres médicaments, et d’en avoir suffisamment pour ne pas à en avoir à en acquérir sur place. Pour partir avec ses médicaments, il faut emporter une ordonnance qui soit un minima marqué en DCI (Dénomination Commune Internationale) pour obtenir le nom des médicaments sur place.

Comment faire lorsque ses médicaments sont interdits dans le pays où l'on souhaite aller ?

Il faut faire attention lorsque l’on part avec ses médicaments car pour certains pays les législations changent et il faut obtenir des autorisations particulières.

Pour se renseigner, il faut contacter les ambassades et les consulats des pays de destinations ou consulter le site de l’Organisme internationale de contrôle des stupéfiants. Certains pays considèrent par exemple des médicaments pour la douleur comme des stupéfiants. L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) permet de délivrer des attestations de transports personnels de médicaments.

La campagne met également en garde le grand public face aux médicaments falsifiés. Y-a-t-il des moyens efficaces pour les reconnaître et éviter de prendre des médicaments placebos ou potentiellement dangereux ?

Il est très difficile de distinguer un vrai médicament d’un faux car ils sont de plus en plus de très bonne qualité dans le sens visuel du terme. Ces faux médicaments n’apportent évidemment aucune sécurité. De fait, c’est même impossible pour certains de distinguer un médicament falsifié. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas prendre de risques et ne jamais acheter des médicaments vendus dans la rue ou dans des étals.

Y a-t-il des destinations plus dangereuses que d'autres en termes de risques sanitaires ? Si oui, lesquelles ?

Oui bien sur. Dans certains pays d’Afrique, Amérique du sud ou d’Asie, il est excessivement fréquent de trouver des médicaments falsifiés en libre circulation dans la rue.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !