Un régal d'écriture et d'images | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
D’une banale histoire d’amour entre une jeune fille passionnée et exaltée, prisonnière de la rigidité de l’époque, et un peintre de génie obsédé par sa peinture, l’auteur entraîne vers une autre histoire qui prend sa force par l’étrangeté des personnages.
D’une banale histoire d’amour entre une jeune fille passionnée et exaltée, prisonnière de la rigidité de l’époque, et un peintre de génie obsédé par sa peinture, l’auteur entraîne vers une autre histoire qui prend sa force par l’étrangeté des personnages.
©

Atlanti-culture

Un régal d'écriture et d'images

Benita Kusel pour Culture-Tops

Benita Kusel pour Culture-Tops

Benita Kusel est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

Livre

La valse des arbres et du ciel 
de Jean-Michel Guenassia 
Ed. Albin Michel

L'auteur

Ecrivain français né en Algérie en 1950, Jean-Michel Guenassia a d’abord été avocat avant de se lancer dans l’écriture, avec un premier roman policier, en 1986.

En 2009, il publie « Le club des incorrigibles optimistes", qui remporte un grand succès et obtient le Prix Goncourt de lycéens. "La vie rêvée d’Ernesto G" paraît en 2012.

Thème

1880, Auvers-sur-Oise : fille du  bon docteur Gachet, amateur de peinture, Marguerite Gachet  vit une folle passion amoureuse avec vincent van gogh lorsque celui-ci  séjourne à auvers pendant deux mois afin d’être soigné par le bon docteur. Elle a 19 ans et Vincent le double. Elle veut devenir peintre, lui est peintre de génie. Cette union est impossible en cette fin du XIXe siècle où les femmes sont soumises à l’autorité masculine et surtout paternelle. Cette passion va bouleverser sa vie de femme et révélé la vrai nature de son père, violent et cupide .
Un mystère entoure cette histoire d’amour et de peinture.

Points forts

- Belle recherche historique sur cette fin du XIX éme siècle. 
- Ecriture visuelle. 
- Redécouverte de certains tableaux de Van Gogh. 

Points faibles

Le mythe Gachet tombe...

En deux mots

D’une banale histoire d’amour entre une jeune fille passionnée et exaltée, prisonnière de la rigidité de l’époque, et un peintre de génie obsédé par sa peinture, l’auteur nous entraine vers une autre histoire qui prend toute sa force par l’étrangeté des personnages : marguerite excessive dans son désir d’aimer et d’être un peintre reconnu; vincent , peintre exceptionnel , généreux , fabuleux coloriste , humble et éternel insatisfait; et le bon docteur gachet, qui devient alors un être cupide , violent. Le docteur Gachet, également obsédé par la peinture et l’oeuvre des impressionnistes .

Grâce à cette écriture d’images , les tableaux reviennent dans nos mémoires , on les voit. Van Gogh existe par sa gestuelle, par son regard sur les paysages qu’il découvre, par son écriture à travers  ses échanges avec son frère Théo et Paul Gauguin .

La puissance de la peinture est au coeur du mystère de ce livre, riche d’histoire et de la complexité du monde de l’art. .

Un régal d’écriture et d’images.

Une phrase

Ou plutôt un extrait. Marguerite décrit le travail de son amant . Pages 160/161 :

"Vincent à un métier, une vocation vaudrait-il mieux dire, qui l’accapare à chaque seconde de sa vie, comme s’il était entré en religion et qu’il était devenu le serviteur d’un dieu tout-puissant qui exigerait de ses fidèles qu’ils l’adorent avec une toile posée sur un chevalet et qu’ils gardent en permanence leur palette et leurs brosses à la main comme signes de leur croyance. Ces néophytes ne vivent que pour l’expression, la forme et la lumière, ne parlent que de conception, de perspective et de lignes de fuite, tout ce qui n’est pas création d’images et composition est relégué au tréfonds du purgatoire de la vie, puisqu’ils ont fait allégeance à la couleur comme étant la seule vérité révélée dans l’univers, l’unique source d’espérance ici-bas, l’alpha et l’oméga. Vincent attend tout de la peinture, son bonheur sur terre en dépend, il n’espère et n’a besoin de rien d’autre, ce qui n’en participe pas l’ennuie et c’est du temps perdu."

Recommandation

ExcellentExcellent

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !