Un droit de réponse de M. Mukhtar Ablyazov | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un droit de réponse de M. Mukhtar Ablyazov
©Reuters

Droit de réponse

Un droit de réponse de M. Mukhtar Ablyazov

Le 10 juin dernier, Atlantico publiait un article de Gilles Gaetner, journaliste d'investigation, intitulé "De l’utilité de savoir se payer des amis proches du pouvoir socialiste ? Des hauts-magistrats auraient été espionnés pour le compte d’un oligarque". Les avocats de de ce dernier, Mes Pierre-Emmanuel Blard et Jean- Pierre Mignard, ont demandé à exercer un droit de réponse.

Le 10 juin dernier, nous publiions un article signé de notre journaliste d’investigation Gilles Gaetner intitulé "De l’utilité de savoir se payer des amis proches du pouvoir socialiste ? Des hauts-magistrats auraient été espionnés pour le compte d’un oligarque".

Mes Pierre-Emmanuel Blard et Jean-Pierre Mignard, conseils de M. Mukhtar Ablyazov nous ont fait parvenir un droit de réponse à cet article. En voici le texte :

"L’article contient plusieurs imputations de faits contraires à la vérité et notamment pour M. Ablyazov d’être le commanditaire du 'piratage de correspondances électroniques de hauts-magistrats', d’avoir été détenteur 'd’un faux passeport de la République de Centrafrique' et d’avoir engagé le communiquant Stéphane Fouks.

L’article omet, en revanche, d’indiquer que M. Ablyazov a déposé plainte avec constitution de partie civile du chef de diffamation publique contre Mme Solange Legras pour certains de ses propos le mettant en cause dans la captation de propos échangés entre celle-ci et des avocats de l’Etat ukrainien.

Une enquête contradictoire et dénuée d’intention de nuire aurait permis d’éviter la publication de faits dénués de tout fondement auxquels s’ajoute le choix d’un titre à sensation pour remédier à l’absence d’enquête sérieuse".

Pour sa part, la rédaction d’Atlantico tient à repréciser les éléments suivants :

  1. Nous confirmons les termes de notre enquête menée avec sérieux et nous regrettons qu’après avoir tenté de joindre Me Jean-Pierre Mignard, conseil de Monsieur Ablyazov, le 5 juin vers 17 heures, en expliquant  à son assistant l’objet de notre appel, il n’ait pas jugé utile de nous rappeler.
  2.  
  3. Nous précisons qu’une enquête préliminaire est actuellement en cours, diligentée par le Parquet de Paris, à la suite de plaintes de l’avocat Guillaume-Denis Faure et de Mme Solange Legras s’agissant du piratage et de la recherche de ses auteurs.
  4.  
  5. Nous confirmons que M. Ablyazov , lors de son arrestation  le 31 juillet 2013, a présenté un passeport qui  n’était pas à son nom et qui faisait état d’une immunité diplomatique. Si elle était réelle, pourquoi ne pas l’avoir invoquée auprès de la Justice?

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !