Une France islamophobe ? La Turquie n'est pas vraiment en position de donner des leçons de respect des religions... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Une France islamophobe ? La Turquie n'est pas vraiment en position de donner des leçons de respect des religions...
©

Erdogan : tête de Turc ?

Une France islamophobe ? La Turquie n'est pas vraiment en position de donner des leçons de respect des religions...

Les réactions diplomatiques de la Turquie à l'égard de la France après que l'Assemblée nationale a voté une proposition de loi réprimant d'un an de prison et d'une amende la contestation du génocide arménien de 1915-1917, ne surprennent pas Chantal Delsol selon laquelle la Turquie est un pays négationniste dont l'entrée dans l'Europe est "improbable".

Chantal Delsol

Chantal Delsol

Chantal Delsol, née à Paris en 1947, est journaliste, philosophe,  écrivain, et historienne des idées politiques.

 

Voir la bio »

Atlantico : L'Assemblée nationale française a voté, jeudi, une proposition de loi réprimant d'un an de prison et d'une amende la contestation du génocide arménien de 1915-1917, suscitant la colère d'Ankara qui réfute le caractère génocidaire des massacres survenus dans les dernières années de l'Empire ottoman. La Turquie a aussitôt réagi en suspendant notamment des exercices militaires entre les deux pays, etc. Que pensez-vous de la réaction de la Turquie ?

Chantal Delsol : Il est tout à fait naturel que la Turquie réponde de cette manière, puisqu’à propos du génocide arménien elle est négationniste depuis toujours. Comment ne serait-elle pas indignée ? Ce qui est nettement moins compréhensible, c’est l’attitude de l’Europe et particulièrement de la France qui, rejetant le négationnisme comme un crime, réclame à cor et à cri de faire entrer dans l’Europe un pays si négationniste que là-bas, on est ostracisé de ne pas l’être. Quoiqu’il arrive, je suis complètement opposée à ces lois mémorielles, qui nous font régresser avant Hérodote, quand la vérité historique était aux mains des puissants.

 

L'outrecuidance des propos du Premier ministre turc signifie t-elle, selon vous, que la Turquie renonce à intégrer l'Union européenne ?

Je l’ignore. Cette intégration devient en tout cas improbable.

 

Partagez-vous les propos d'Erdogan qui a déclaré : "Ce vote qui a eu lieu en France, une France où vivent environ cinq millions de musulmans, a clairement montré à quel point le racisme, la discrimination et l'islamophobie ont atteint des dimensions dangereuses en France et en Europe" ? 

Naturellement, la Turquie n’a guère à donner des leçons à l'Europe. Mais enfin personne n’a de quoi donner des leçons ! On sait bien que le « laïcisme » turc n’admet pas l’expression de toutes les religions, ce qui est assez étrange. On sait ce qui se passe en Turquie avec les minorités. Et la négation générale dans ce pays du génocide arménien est signifiante. Mais il est d’usage de traiter de raciste tout adversaire, nous agissons ainsi en permanence, et les Turcs utilisent tout simplement les injures internationales. Cela n’a aucun sens. C’est du vent.

Propos recueillis par Antoine de Tournemire

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !