Tintin, reporter, toujours dans l'actu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Tintin, reporter,
toujours dans l'actu
©

Hergé visionnaire

Tintin, reporter, toujours dans l'actu

Samedi 5 et dimanche 6 mars, plusieurs centaines d'amis de Hergé se réuniront comme chaque année pour leur rendez-vous annuel à Nivelles, non loin de Bruxelles. Pour y constater que Tintin reporter est toujours à la pointe de l'actualité, de l'Ile Noire à Tintin au pays de l'Or Noir.

Bob Garcia

Bob Garcia

Ingénieur, diplômé de l'Ecole Centrale de Lyon (promo 79), Bob Garcia est un passionné de Tintin, auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation ou de décryptage de l'oeuvre d'Hergé.

Son dernier livre :  Tintin le rêve américain, Editions du Rocher (24 octobre 2011).

Voir la bio »

Atlantico : Votre ouvrage sur la géographie sur Tintin, de quoi il s'agit exactement ?

Bob Garcia : C'est vraiment un divertissement, je suis pas dans les grandes théories sur Hergé, Tintin. J'ai cherché quels étaient les lieux réels ou imaginaires mis en scène par Hergé dans ses bandes-dessinées.

J'ai d'ailleurs fait quelques découvertes étonnantes, il y a des lieux comme la fameuse grotte où est enfermé Tchang dans Tintin au Tibet, la grotte en question existe vraiment, elle porte un nom, et j'ai trouvé des photos de cette grotte. C'est assez hallucinant, personne n'avait jamais vraiment mentionné ce petit détail, ça c'est l'aspect ludique de l'oeuvre !

Repartir sur les traces de Tintin, découvrir comment Hergé a créé ces mondes imaginaires, et ces royaumes, est passionnant à étudier. Mais cela débouche sur toute une dimension géo-politique sous forme de questions. Est-ce qu'Hergé n'est pas un précurseur, voire même un visionnaire par exemple quand il annonce la destruction de ces tours immenses Outre-Atlantique "qu'il est inutiles de nommer" par les Bordures ? Cela rejoint en trois ou quatre images dans les dernières pages de l'affaire Tournesol la destruction des Twin Towers. Tout le monde a reconnu New-York, tout le monde sait que c'est les Etats-Unis la cible.

Les terroristes à l'époque, c'était la Guerre Froide donc c'était plutôt le bloc Est qui était contre le bloc Ouest. Mais quand même, quelle vision, quelle prémonition, c'est hallucinant ! Et en plus de ça, c'est découvert par le biais du petit écran en noir et blanc. J'ai eu l'impression, quand j'ai vu ces images-là ou l'inverse plutôt quand j'ai vu les Twin towers s'effondrer, j'ai eu l'impression de revoir l'affaire Tournesol qui se réalisait.

Il y a un côté révolutionnaire géo-politique où Hergé présageait par exemple les conflits pétroliers, dans Tintin en amérique, dans Le lotus bleu et puis surtout dans L'oreille cassée. Le conflit entre deux populations qui sont complètement instrumentalisées d'un côté par les Etats-Unis, d'un autre côté la Grande Bretagne parce que de chaque côté essaye de récupérer le pétrole supposé se trouver dans la province du Gran Chaco... Et c'est les mêmes schémas qu'on trouve actuellement. Les pays africains sont totalement pilotés, maîtrisés, instrumentalisés par les occidentaux qui essayent de récupérer leurs richesses. Ca pourrait vraiment servir de cours de géo-politique.

 Comment Hergé procédait-il ? Il faisait des travaux de recherche ?

 Il n'hésitait pas à aller voir les meilleurs spécialistes et dès qu'il a commencé à être connu, on lui ouvrait les portes assez facilement. Quand il a écrit sa saga lunaire, il est carrément allé voir celui qui était l'un des grands spécialistes du sujet, et venait tout juste d'écrire un livre sur l'astronautique. Donc il est allé voir tous les spécialistes, il s'est constitué une véritable bibliothèque de documents, de livres, il regardait énormément de films et c'est pour ça d'ailleurs qu'une des premières sources d'Hergé c'est le cinéma, qui n'a jamais été étudié dans aucun ouvrage. Donc oui, il se documentait énormément.

Il aimait Frank Capra mais il a suivi l'évolution du cinéma, il adorait Hitchcock, vous voyez L'île noire, c'est la transposition des 39 marches. Et puis comme acteur, il a adoré, il a d'ailleurs vu quasiment tous ses films, ça on le sait parce qu'il y a quand même des gens qui ont parlé, il adorait Hans Albers qui était un acteur allemand qui a joué dans le baron de Münchhausen entre autre. Et le capitaine Haddock s'inspire un peu de cet acteur, comme le docteur Müller de Charles Slotton dans l'île du docteur Moreau. Il y a énormément de parallèles entre le monde du cinéma et de la bande-dessinée. Donc tout ça, je l'ai développé dans Hergé et le septième art.

Que ferait Tintin s'il était encore là ?

Comme Hergé s'inspirait de ce qui était écrit dans le XX ème siècle, il ne s'embêtait pas, il prenait les faits d'actualité, ce qui était à la mode, et puis il envoyait Tintin là où c'était chaud. Aujourd'hui, il enverrait Tintin en plein Maghreb, là où il y a la révolution du Jasmin en Tunisie, ou peut-être dans un monde fictif mais qui se situerait clairement dans le Maghreb.

Hergé ne donnerait pas le nom de la Tunisie, mais on le comprendrait. Il voulait absolument que tous les lecteurs, petits comme grands, puissent s'identifier à son personnage. Il était le grand reporter avant l'heure, il allait dans les conflits, dans les grands défis au moment où le Japon tente d'envahir la Chine. Une fois Tintin sur place, il assiste à l'attentat. Hergé collait à l'actualité un petit peu comme le faisait London ou Albert Londres. Et finalement, il serait probablement reporter avec les mêmes thématiques qu'à  l'époque, puisqu'aujourd'hui, on retrouve les mêmes thèmes. Tintin est allé presque partout sauf en Australie et au Japon, il est allé au Pôle Nord, en Amérique Centrale, en Europe, en Inde, au Tibet, en Chine !

Vous croyez qu'Internet aurait eu un impact sur les aventures de Tintin ?

Ca aurait pu. Il a intégré au fur et à mesure des évolutions technologiques, jusqu'à redessiner des albums en les réactualisant. Les voitures, les télévisions avec la couleur, les marques de télévision. L'île noire, on voit le tout premier poste de télévision noir et blanc, a été transformé un peu plus tard en poste de télévision couleur, beaucoup plus petit. Et donc, dans le tout dernier album, Tintin suit la mode, il a enlevé son pantalon de golf,  il est en jeans, il est en scooter. Donc aujourd'hui, il aurait peut-être les cheveux plus longs, un walkman sur les oreilles, et il enverrait des sms à partir de son iphone. Hergé aurait intégré tous ces éléments, pour sûr.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !