This War Of Mine : la guerre vue par les civils | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
This War Of Mine : la guerre vue par les civils
©

Atlantico Games

This War Of Mine : la guerre vue par les civils

Les développeurs de War Of Mine ont eu l'idée originale de renverser les codes du jeu de guerre. Adieu le soldat surentraîné, vous devenez un héros ordinaire au milieu des ruines et des bombes.

Greg Jacomet

Greg Jacomet

Greg Jacomet, 24 ans, est éditeur du magazine Parisian Gentleman, éditorialiste pour le magazine "The Rake" et un expert aujourd’hui très réputé en matière de parfumerie, notamment masculine. 
 
Il est également un grand spécialiste du monde des jeux vidéo et l’animateur de la rubrique "Atlantico Games" consacrée à l’actualité internationale du secteur.
Voir la bio »

This War Of Mine est un jeu atypique, créé sur la base d'un postulat simple : de nombreux jeux présentent la guerre comme l'affaire de quelques super-soldats sur-entraînés, le plus souvent blancs et américains, qui sauvent le monde et la démocratie à grands coup de répliques cinglantes et de musique grandiloquente.

Les développeurs de 11 Bits Studio ont souhaité présenter un autre visage de la guerre : celui que voient les civils.

Imaginez Les Sims à Sarajevo durant le siège de la ville dans les années 1990, dont les développeurs se sont inspirés, et vous aurez une bonne idée de l'ambiance générale qui règne dans le jeu.

This War Of Mine se présente sous la forme d'un "point and click", vu de côté, doublé d'un jeu de gestion.

Vos protagonistes, dont vous avez le contrôle total, occupent une vieille baraque délabrée, en partie démolie par des tirs d'artillerie – pas de chauffage, pas d'eau courante, pas même de lits;  tout est à (re)construire.

Votre pauvre frigo contient bien quelques denrées, mais à peine de quoi survivre quelques jours. Pour tenir, il va donc falloir trouver un moyen de s'approvisionner.

Un partie du jeu se passe la nuit et vous pouvez choisir d'envoyer l’un de vos personnages à la chasse aux provisions. Une entreprise risquée cependant car, évidemment, vous ne savez jamais sur qui vous allez tomber.

Si vous avez de la chance, vous tomberez sur un prêtre et ses ouailles qui, en bon chrétiens, vous offriront ce qu'ils peuvent ou sur un père de famille désespéré, terrorisé quant à la survie des siens, avec qui vous pourrez, peut-être, troquer quelques provisions.

Ou vous tomberez sur des bandits, des profiteurs, ou des survivants ayant perdu le sens commun, et qui feront feu au moindre signe de danger.

Toutes les sorties représentent un risque non-négligeable, qu'il vous faudra mesurer. Et puis, que ramener ?

La place disponible dans vos sacs à dos limite en effet tristement vos ardeurs. Avez-vous besoin de bois pour assembler quelques sommiers sommaires ? De bois pour le feu ? De tôle pour construire un réchaud à gaz ? De tôle pour rafistoler un vieux flingue rouillé ? De médicaments ? De nourriture ? D'eau potable ?

De vos choix dépendront la vie et la mort de vos personnages, mais de cela, vous ne vous en rendrez souvent compte que lorsqu'il sera trop tard.

La jour, vous pouvez aménager votre refuge de fortune avec les ressources accumulées la nuit précédente.

C'est aussi l'occasion pour vos personnages de se restaurer un brin, si toutefois vous avez de quoi. Vous serez également amené à dégager des éboulis pour libérer de l'espace dans votre camp, à vous soigner de vos blessures ou à traiter les symptômes d'une grippe naissante : une variété de tâches plus mondaines les unes que les autres…

Créez un alambic, par exemple, et vous pourrez vous atteler à la production d'alcool, de quoi remonter le moral de vos personnages. Profitez-en bien car, bien sûr, votre moral sera le plus souvent au plus bas, face à la violence dont vous serez la cible et celle dont vous serez, inévitablement, l'instigateur.

This War Of Mine est un vrai succès en terme de conception. Le jeu repose en effet sur un équilibre fragile, et vous forcera à prendre des risques qui n'en vaudront pas toujours la peine. Les conflits entre groupes de survivants sont un danger constant, mais inévitable, car si le risque est bien réel et la mort permanente, vous ne serez jamais auto-suffisants, et il vous faudra toujours sortir...

Mais est-ce un jeu dans lequel l'on s'amuse ? Un peu, peut-être.

Mais pour toute la beauté de son esthétique charbonnée, This War Of Mine reste avant tout un jeu sur le désespoir et la survie dans un monde déchiré par la guerre.

Pas d'erreur, donc, sur la marchandise.

This War Of Mine est d'un nihilisme terrifiant, une sorte de cauchemar Hobbsien dans lequel l'homme ne serait effectivement devenu rien de plus qu'un loup pour l'homme. Un jeu où il vous faudra choisir à chaque instant entre construire de quoi manger chaud ou de quoi tuer un homme.

A recommander fortement aux personnes en manque d'empathie.

On aime :

  • Le concept, original
  • Les visuels, cohérents avec le ton du jeu
  • Une déconstruction efficace des clichés du jeu de guerre

 

On aime moins :

  • La répétitivité qui s'installe assez rapidement
  • Pas franchement “fun”

 

Genre : Survie, gestion

Développeurs : 11 Bits Studios

Plates-formes : PC, Mac, Linux, iOS, Android

Prix : environ 18€

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !