Thierry Mandon sur la modulation des allocations familiales : "Ces mesures pourront être revues le jour où la croissance revient" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Thierry Mandon sur la modulation des allocations familiales : "Ces mesures pourront être revues le jour où la croissance revient"
©BFM Business

Zapping Éco

Thierry Mandon sur la modulation des allocations familiales : "Ces mesures pourront être revues le jour où la croissance revient"

Le Replay

Thierry Mandon était l’invité de BFM Business ce matin. Le secrétaire d’État à la Réforme de l’État était interrogé sur la fin de l’universalité des allocations familiales, annoncée jeudi par la ministre de la Santé. Thierry Mandon défend la mesure. "Il y a un sujet dont on ne parle pas, c’est le scandale de faire payer la politique familiale par les enfants qui naissent, il fallait trouver une solution. Notre volonté, c’est de mettre un peu de conditionnalité dans la nature des prestations. Ces mesures pourront être revues le jour où la croissance revient." Le secrétaire d’État est aussi revenu sur les propositions économiques d’Emmanuel Macron, "il y a une volonté d’ouvrir l’économie." Thierry Mandon estime que la politique économique du gouvernement commence à porter ses fruits. "La France se réforme et c’est salué par les organisations internationales, dans les entreprises la cutlure de la négociation est en train de se développer" mais il reconnait qu’il faudra être à l’avenir "plus prudent et précis dans les annonces."

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]


Qui à dit ?

"Nous pensons que les marges d’économies les plus importantes sont au niveau des communes"

Réponse : Didier Migaud sur France Inter. Le président de la Cour des comptes revient sur son rapport qui pointe les difficultés des collectivités territoriales à réduire leur déficit. "En 2013, la situation financière de ces collectivités territoriales s’est dégradée, la dette a augmentée et la contribution des collectivités territoriales au redressement des comptes publiques a été plus faible qu’attendu. Il doit y avoir une clarification des compétences, il faut rationaliser davantage."

Les Tweets

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !