Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes

Le poid d’un mot

Système, vous avez dit système ? Non c’est Christiane Taubira qui l’a dit !

On savait que l’ancienne Garde des Sceaux était une allumée de première. Mais à ce point là...

Une Christiane Taubira nous manquait et tout était dépeuplé. On ne l’entendais plus. Elle se faisait rare. On en était arrivé à penser qu’elle avait, pour cautériser ses plaies, rejoint la forêt amazonienne dans sa Guyane natale. Et sans elle on s’ennuyait ferme.

On se trompait. Son long silence était dû à l’intense réflexion sur ce qu’elle allait bien pouvoir dire. Et elle a parlé. Fort. Pour avoir l’assurance d’être bien entendue. Et Christiane Taubira a lâché un mot sur lequel nous n’avons pas fini de nous extasier. Elle a déclaré que Macron était “le candidat du système”. Oui du système !

Ce faisant elle a commis un vol ou, s’il on est plus bienveillant un larcin. Depuis très longtemps déjà, le mot “système” appartient en effet en propre à l’arsenal langagier du Front national. Mais comme Marine Le Pen a négligemment omis de le faire breveter, n’importe qui, et donc Christiane Taubira, est autorisé à le lui piquer. Le “système”, pour qui connaît un peu les traditions du FN, ce sont les autres, ceux qui nous gouvernent. Ceux qui s’en mettent plein les poches, ceux qui nous mentent, ceux dont il faut à tout prix se débarrasser. Et dans une version un peu plus hard, celle de Bruno Gollnisch et de quelques gardiens de la flamme le mot “système” veut dire lobby juif.

Soyons juste. Le Front national n’est pas le seul à manier ce mot avec persévérance. On le trouve, répété à la façon d’un “enfoncez-vous bien ça dans la tête” sur tous les sites complotistes et conspirationnistes d'extrême droite et aussi parfois d’extrême gauche. En France les plus bruyant des pourfendeurs du “système” s’appellent Dieudonné et Soral. Rejoins, mais avec une audience moindre, par Henry de Lesquen le patron de Radio Courtoisie.

Christiane Taubira est réputée être de gauche. Pourtant ce n’est pas de ce côté là qu’elle est allé chercher ses nouveaux éléments de langage. Il peut arriver à tout le monde de péter un cable ou plus élégamment, de faire un burn out… Dans le cas de l’ancienne Garde des Sceaux la première hypothèse qui vient à l’esprit c’est qu’elle est SDF depuis qu’elle a quitté son ministère. Peut être erre t’elle place Vendôme au petit matin dans l’espoir de voir arriver la voiture d’Urvoas, le salopard vallsiste qui lui a succédé, et de lui lancer des pierres ?

Il est important de rappeler ici, ne serait-ce que brièvement, la carrière de Christiane Taubira. Pendant près de 20 ans elle a été député de Guyane. En 2002 elle s’est portée candidate à la présidence de la République même qu’elle a fait chuter Jospin. Puis elle a été Garde des Sceaux pendant plusieurs années. Et elle a été statufiée de son vivant par la gauche rapport à l’esclavage et au mariage pour tous.

Dans le genre anti-système on peut facilement faire mieux. Vous vous souvenez d’Arletty dans Hôtel du Nord ? “Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d'atmosphère ?”. “Système ! Système ! Est-ce que j’ai une gueule de système ?”. Oui Christiane Taubira a une gueule de système. 

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.